Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 07:14

 

 

Ma Louloute a été gardée dans deux crèches parentales, entre ses 3 mois et ses 18 mois. Nous n'avions pas fait délibérément le choix de la crèche parentale, non, c'était plutôt par défaut....mais cela s'est avéré finalement être un bon choix. En fait, nous ne savions pas vraiment en quoi consistait une crèche parentale quand nous nous sommes lancés dans l'aventure...

Nous avions écrit à la moitié des crèches de la ville, car nous étions persuadés  qu'un mode de garde collectif était idéal, et ce dès le plus jeune âge (entre temps, nous sommes un peu revenus de cette idée, parce qu'un tout petit bébé a, je pense, un peu plus besoin d'individualité dans les jeux et les égards que de collectivité. En revanche, un plus grand y trouvera sans doute son compte...). Quand nous avons eu un coup de fil d'une des crèches pour fixer un rendez-vous, nous avons surtout tilté sur "crèche" (ouais, ouais, une place en crèche !!!! On a décroché le jack-pot!) que sur "parentale" (oh, ça doit vaguement vouloir dire que les parents s'impliquent dans le fonctionnement...) Tu m'étonne, qu'ils doivent s'impliquer, les parents...

 

Nous avons donc découvert

- qu'une crèche parentale n'est pas une crèche où les enfants sont gardés à tour de rôle par les parents des autres enfants. Ouf !

- que ce sont des professionnels de la petite enfance qui s'occupent des enfants

- que les parents doivent effectuer des heures de présence ("heures de permanence") pour seconder l'équipe

- qu'en plus des heures de permanence, des tâches précises incombent aux parents, relatives à l'administration, à la logistique, à l'entretien de la crèche (gestion des plannings, jardinage, courses, bricolages, recrutement des familles...)

 

Comme nous n'avions pas envisagé d'alternative (Nounou ou autre), nous avons quand même accepté le deal.

 

Dans la première crèche parentale où nous étions, il fallait faire 5 heure de permanence par semaine et ce, par demi-journée fixe. Ce mode de fonctionnement était donc accessible à peu de familles...il n'y a guère que les enseignants qui disposent de plages horaires fixes...Dans la deuxième crèche, il fallait faire moins d'heures de perm, "seulement" 2.5 heures par semaine, ce qui est quand même beaucoup quand on a bien sûr un milliard d'autres choses à faire, mais nous pouvions choisir nous-même quand faire les perm' et changer d'horaires chaque semaine si nécéssaire. Un système beaucopup plus souple, donc. Dans la première crèche, nous avions écopé du poste de Président (pas moi, mais mon chéri !) ce qui signifiait: pas mal d'emm... à gérer, mais aussi une dispense de permanences. Dans la deuxième, nous étions en charge de la gestion du planning des permanences, ce qui prenait environ 1 heure par semaine + les 2.5 heures de perm hebdomadaires.

 

Alors, le bilan?

 

Points négatifs:

- La charge de travail que cela représente: les permanences, les tâches administratives ou logistiques, les réunions...

- La responsabilité qui incombe aux parents lors de tout dysfonctionnement. Nous avons notamment eu à gérer des problèmes avec certains salariés, dont un procès aux Prud'hommes...

- La nécéssité de concilier des intérêts différents voire divergents entre les familles...(nous avons eu à faire à des parents trop très écolos, à la limite de l'intolérance...)

- L'ambiguité du rôle des parents face à l'équipe de professionnelles: à la fois parents des enfants en garde / employeurs et assistants (lors des permanences...)

- L'instabilité de ce genre de structure que le moindre aléa peut faire péricliter (subvention non reconduite ou autre)

- La nécéssité d'une gestion professionnelle...mais faite par des non-professionnels (je pense notamment au rôle du Trésorier, de Président...qui nécéssitent un savoir et un savoir-faire quasi juridiques, dont tout le monde ne dispose pas...)

 

Points positifs:

et il y en a !

- Des petits effectifs (15 enfants maximum)

- La possibilité de s'investir dans leur éducation, même lorsqu'ils sont "en garde"...en gros, on a notre mot à dire, on définit le projet pédagogique etc.

- La possibilité de passer un peu plus de temps avec ses enfants, lors des heures de permanence

- Des rencontres avec des gens très sympas et avec lesquels on a potentiellement pas mal d'intérêts communs (spécial dédicace à Laure et Seb !)

- Des crèches accessibles (à condition de pouvoir assurer l'engagement demandé aux familles), ce qui n'est pas le cas des crèches municipales, dans lesquelles il faudrait inscrire l'enfant avant même qu'il soit conçu si on veut avoir une chance de l'y faire garder...

 

Finalement, nous avons dû changer de mode de garde suite à un déménagement (et passer à la Nounou), mais si ce genre de structure existait dans la ville où nous avons déménagé, je pense que nous aurions renouvelé l'expérience... sauf si nous avions eu une place en crèche municipale !

Partager cet article

Repost 0
Published by C-cilou - dans Ma vie de maman
commenter cet article

commentaires

Laure 06/05/2011 16:28


Merci pour ta dédicace et pour cet article vérité sur le monde des crèches parentales. Je confirme les points négatifs et positifs.


C-cilou 09/05/2011 13:49



Maintenant, les gens qui tapreemnt "crèche parentale" sur google sauront un peu plus à quoi s'attendre...! (tant qu'il y aura des crèches parentales...après, pour les crèches associatives, je ne
suis pas compétente!)



  • : C-cilou et ses loulous
  • C-cilou et ses loulous
  • : Des trucs de Mamans..mais pas seulement !
  • Contact

Soit dit en passant

Je suis de retour... ou pas.

 

 

Rechercher

C'est qui C-cilou?

 

Maman de deux Loulous (4 ans et 20 mois), prof en congé parental, mariée à Monsieur C-cilou.

Je blogue pour répondre à une irrésistible envie de de décrire le quotidien, pour lui donner plus de saveur, le rendre plus rigolo et doux, comme un ourson haribo...et éviter que ma mémoire ne se vide à la vitesse d'un paquet de bonbons ! Je blogue pour prendre du temps pour moi, pour me poser, réfléchir, comprendre, partager.

Depuis Septembre 2011, nous vivons à Berlin (oui, oui, en Allemagne).

Me contacter

C_cilou_loulous@yahoo.fr

je suis une maman bambinou

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez C-cilou sur Hellocoton

Bannière

Photos (de gauche à droite) © Tom Kleiner © Utaaah © Klaus Gerhardt

pixelio.de