Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 23:02

Eh oui, ça y est, les résultats sont tombés un peu avant et je sais depuis aujourd'hui en fin d'après-midi que je suis admissible  et que d'autres réjouissances m'attendent très porchainement...

 

J'ai passé la journée à cliquer tous les 1/4 d'heures pour voir si c'était tombé. Pas facile de se concentrer dans ces conditions. Et puis à 16 h, j'ai laissé tombé pour effectuer ma sortie de la journée...THE sortie. Pour ce faire, j'ai troqué mes chaussons contre mes boots camel que j'aime d'amour, j'ai enlevé mes lunettes et mis mes lentilles pour pouvoir avoir le plaisir de chausser mes nouvelles lunettes de soleil Ray-Ban, pour aller...Pour aller où? Au pain ? Non, mieux que ça quand même ! A la boîte aux lettres ? Naaann, carrément mieux ! Ben où alors ? Ben....dans mon jardin pour...étendre le linge. Ben oui. Une petite sortie sans prétention, quoi.On a des joies simples quand on mène une vie d'hermite, comme moi.

 

Bon, ensuite, je suis quand même allée chercher mes enfants à la crèche et à l'école, histoire de ne pas m'être pomponnée pour rien et, sur le chemin, mon portable a sonné. Oh, tiens, un sms de ma copine P., voyons voir "Félicitations!"....OUahhhh, punaise, je suis admissible, youhou ! Les résultats étaient tombés à 16h30 alors que je n'y croyais plus pour aujourd'hui. Jje suis allée chercher ma Louloute, le coeur léger, le portable greffé à l'oreille, recevant sms sur sms de toute ma famille et amis, dans toutes les langues: "congratulations !", "You worth it!" "Mazel Tov" "Glückwunsch!" (pourtant, aucun destinataire étranger n'avait reçu ce sms, si ce n'est mon amie Jule, mais va savoir pourquoi, dans ces moments d'allégresse, les gens - et moi la première - ont envie de parler étranger. C'est pareil pour les anniv', vous avez remarqué, sur Facebook notamment, que tout le monde y va de sa petite phrase en slovène ou en ouzbèk?)

 

Voilà, pas de champagne ce soir, je supporte mal l'alcool et comme je comptais réviser, j'avais besoin d'avoir les idées claires. Par contre, deux bonnes heures de boulot, le moral gonflé à bloc !

 

Bon, il va sans dire que je ne serai pas beaucoup sur mon blog dans les prochains temps, quelques articles par ci par là, mais pas de folies. J'ai un objectif, moi.

 

Merci en tous cas pour votre soutien à tous et à toutes !

Repost 0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 07:52

Spiegelei2.jpgL'article de Baby Pop sur ses petites bizarreries m'a bien fait marrer et réflechir aux petites choses que j'affectionne, qu'elles soient un peu zinzin ou pas, aux rituels auxquels je me plie parfois et aux petits plaisirs de la vie tout simplement...

 

 

J'aime sentir l'odeur de l'intérieur des protèges cahiers en plastique.

 

J'aime m'assoir en tailleur par terre pour plier du linge, trier des papiers, faire des albums photos. Plus j'étale les papiers et photos en étoile autour de moi, plus je me sens bien !

 

J'aime me recoucher après le biberon de 5 heures du matin en me disant que j'ai encore au moins deux bonnes heures de sommeil.

 

J'aime bien quand mon oeuf sur le plat atterrit intact sur mon assiette, je prends toutes les précautions pour le faire glisser sans le retourner ou le plier.

 

J'aime agraffer des feuilles. J'ai l'impression de prendre ma vie en main quand je saisis une liasse et que je donne un grand coup d'agraffeuse dedans.

 

J'aime beaucoup aller jeter un oeil sur mes enfants endormis avant d'aller me coucher, ça me donne systématiquement le sourire et c'est bien, d'aller se coucher avec le sourire.

 

J'aime bien "gnougnouter". Et là, non, je ne vous expliquerai pas ce que c'est...Mais mes frères verront  certainement de quoi je parle ! Rien de bien méchant, rien de sale, mais rien de très avouable non plus !

 

J'aime faire des listes et barrer rageusement les choses faites. Il m'arrive même de rajouter en bas de la liste des choses déjà faites mais que je n'avais pas pensé écrire, juste pour le plaisir de les barrer aussi et de voir que peu à peu, il y a plus de choses faites que de choses à faire sur ma liste.

 

J'aime l'odeur de la bougie qu'on vient juste d'éteindre. Un odeur d'anniversaire et de soirées d'hiver.

 

J'aime entendre la pluie crépiter quand je suis dans la voiture ou mieux encore...sous la capuche de mon K-Way!


 

Vous voyez, j'ai des joies simples...

 

Et vous?

 

Image: Etak / pixelio.de

Repost 0
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 22:14

IMG_0022.jpgVendredi prochain, le 25 mars, je saurai si je suis admissible à mon concours au non, rappelez-vous...

Pour l'instant, j'arrive encore à dormir et je n'ai pas encore l'estomac trop noué. Je ne sais pas si j'en dirai autant jeudi soir. En tous cas, j'aurai une bonne excuse pour aller dès le début de la semaine "faire (régulièrement) un petit tour sur Internet" et vérifier si les résultats sont tombés. On ne sait jamais, peut-être qu'ils tomberont en avance...L'espoir fait vivre.

 

Si je suis admissible, alors là il va falloir mettre les bouchées doubles, parce que, même si j'ai continué à réviser entre janvier et mars, il faut que je donne encore un sacré coup de collier si je veux être à peu près opérationnelle mi-avril (autant dire...après demain). Ensuite il faudra que je remette en place tous mes garde-fous, grigris, et autres potions, que je prenne rendez-vous avec une voyante une homéopathe... et tout ça, ça prend du temps, ma foi ! Il faudra aussi que j'organise mon voyage jusqu'à Reims, lieu où ont lieu les oraux...ce qui pour moi équivaut à traverser la France de part en part.

 

Et si je ne suis pas admissible? Ben je filerai me cacher sous terre, envahie par la honte. Je sais, ça peut sembler un peu extrême comme sentiment, la honte. Après tout je ne joue rien de vital dans ce concours. Mais de la même façon que je serai fière de moi si j'arrivais jusqu'au bout, je pense que je serai certes déçue d'être recalée, mais surtout, que j'aurais honte de moi. Honte d'avoir osé croire que je pouvais réussir ce concours ambitieux, honte d'avoir placé la barre trop haut, honte de décevoir ceux qui m'ont soutenue et croient en moi et surtout honte d'avoir embarqué mon chéri là-dedans, parce que ce concours, il faut dire qu'on le passe quasiment à deux. Sur le plan pratique et logistique, il fait en sorte que je puisse réviser quelques heures par jour, prenant sur son propre temps de travail ou de repos. Sur le plan intellectuel, il me guide, me conseille, m'aide à préparer la question d'histoire, me remotive quand je suis à plat, me rassure quand je doute. Honte donc d'avoir demandé un tel investissement de sa part et de n'avoir pas su en être à la hauteur. Bon, c'est vrai, on peut dire pour ma défense que je n'ai pas préparé dans des conditions faciles. Mais grâce à tous ces aménagements, ce n'était pas infaisable non plus.

 

Enfin, on verra dans 5 jours...

 

On verra aussi si je pourrai faire tout ce que j'ai prévu pour l'après concours* dès le week-end prochain ou s'il faudra que j'attende fin avril-début mai...

 

* à savoir: partir en week-end à Amsterdam avec mon amie Jule (mais ça, c'est déjà réservé pour début mai), finir la déco de notre chambre à coucher, commencer les albums photos de Loulous, passer quelques jours à Paris (les copines, faites chauffer la bouilloire pour l'eau du thé: j'arrive!), écrire quotidiennement pour mon blog, lire des livres en français (et pas en allemand du XIXème siècle) et plein d'autres choses encore, mais je vous racontrai ça en temps voulu !

 

Image: Hans Snoek - www.hs.buch.de / pixelio.de

Repost 0
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 21:03

3618983887_27f0925d43.jpgVous vous demandiez où j’étais ? Disparue de la toile depuis quasiment 10 jours…Non je n’étais pas plongée dans mes révisions pour les oraux (cela dit, j’essaie de m’y mettre sérieusement, même si c’est difficile tant que je n’ai pas les résultats d’admissibilité). J’étais en vacances chez Mamie, Mamoune, Papinou et Maminou, à l’autre bout de la France. Après nous avoir conduits là-bas, mon cher et tendre a dû rentrer pour travailler et je suis restée chez mes parents avec mes deux Loulous. Certes je n’ai pas énormément pu travailler, du moins, pas comme je l’aurais souhaité. Mais ce séjour m’a reglonflée: j’ai fait le plein d’amour familial et d’amitié, regardé les grands-parents tisser des liens avec leurs petits-enfants qu’ils voient trop peu, je me suis ressourcée et reposée…et surtout, je me suis désintoxiquée d’internet !


Heures passées sur Facebook : 0 / Heures passées sur des forums (autres que pro) : 0 (mais je reviens bientôt, les filles !) / Blogs lus : 0 / Articles écrits pour mon blog : 1 .


Cette déconnexion n’était pas le but premier de mon séjour, mais je me suis aperçue au bout de quelques jours que le « manque » se faisait moins sentir. De toute façon, les connexions étaient bien trop lentes pour que j’aie envie de « faire un petit tour sur internet » et l’ordinateur chez ma maman se trouve dans la chambre où ma Louloute dort, donc je n’avais même pas le temps des siestes et les soirées pour surfer. Donc au final, j’ai quand même travaillé. Peut-être même un peu plus que si j’étais restée à la maison toute seule avec les deux enfants, puisque c’étaient les vacances scolaires. En plus, mes parents se sont pliés en quatre pour s’occuper des Loulous, me laissant des plages de temps libre pour potasser ma grammaire.

Mais je suis quand même ravie de revenir sur la Toile, de retrouver mon petit blog, de lire les articles en retard sur les blogs des copines (enfin, je n’arriverai jamais à combler mon retard très rapidement, mais c’est un peu comme se dire qu’on a un paquet de Haribos dans le placard et savoir qu’on pourra toujours aller en piocher un ou deux à l’occasion…je viendrai donc piocher quelques articles savoureux dans vos blogs, dans les prochaines semaines et je m’en réjouis !) J’ai aussi plein d’idées d’articles en tête pour mon blog, que je suis impatiente d’écrire, à condition de trouver le temps !

Bref, une petite pause salutaire !


A part ça, je suis rentrée toute seule en train avec mes deux Loulous et ça s’est plutôt bien passé.  J’aurais pourtant parié pouvoir en écrire un article ! Mais non, rien de bloguable dans ce trajet pourtant d’une durée de 3h40 à part peut-être le moment où Louloute a décidé de se faire un trait d’ eye-liner avec son feutre rouge …mais sinon, rien, impec ce trajet avec deux Loulous en or.


Voilà, en tous cas, je suis contente de vous retrouver pour de nouvelles aventures de C-cilou et ses Loulous !

Repost 0
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 21:28

arobaseQuand je bosse à la maison, sur mes révisions, comme en ce moment, ou sur mes préparations de cours, il faut que je prenne beaucoup sur moi pour ne pas céder à la tentation du "petit tour sur Internet". Vous connaissez tous ça...Avant de vous remettre au boulot, ou après avoir travaillé trèèès longtemps (15 minutes, quoi), ou de retour d'une pause pipi, hop, vous cliquez, mû par une force irrépréssible, sur le petit renard en boule ou sur le petit "e" bleu et vous voilà projeté, à l'insu de votre plein gré, sur la grande toile. Oh, après tout vous l'avez bien mérité cette petite pause. On n'est pas des bêtes, hein, on ne va pas faire que bosser. Et puis ça tombe bien, il fallait justement que vous répondiez au mail de votre frère concernant le cadeau de la fête des mères. Tiens, voilà une bonne raison d'aller sur internet. Hop, boîte mail ouverte, pas de nouveaux mails depuis la dernière fois (il y a 17 minutes), bon, je vais faire un tour sur le forum pour voir s'il y a des nouveaux posts. Pas grand chose. Booonn, tiens, ah, j'ai pas regardé si j'avais des nouveaux coms sur mon blog, allons-y. Rien de nouveau non plus, je referme....ah, oui, ça fait longtemps que je voulais regarder l'album photo Picasa de ma copine, il doit sûrement y avoir des nouvelles photos...ouiiii, y'en a 4 nouvelles, allez, je regarde en vitesse et après je m'y remets. Voilà, fini, bon, qu'est ce que je vais trouver comme excuse maintenant pour ne pas me remettre à bosser? Ah mais oui, y'a encore Facebook ! Allons-y ! Ah tiens, Machine (une copine d'une copine avec qui vous avez vaguement été en classe en maternelle, une fille qui compte vraiment dans votre vie, quoi) a mis des nouvelles photos. Je regarde et puis je m'y mets. Voilà, ça y est, maintenant, hop, je ferme Internet. Et je me remets au boulot. Mo-ti-vée ! Ah mais miiince, faut que j'y retourne, j'ai pas écrit à mon frère au sujet de la fête des mères alors que c'est pour ça que j'étais allée faire un "petit" tour sur Internet...!!!

 

Pour éviter ça, il me faut beaucoup de self contrôle ! Alors quand je dois vraiment bosser de manière concentrée, j'éteins l'ordinateur. Pas seulement une mise en veille dont on peut sortir d'un simple clic de souris, non, je l'éteins (parce que pour l'allumer, il faut que je me contorsionne sous le bureau, donc ça fait un gros obstacle à la tentation !). Et 10 jours avant mon concours en janvier, je le débranchais même, c'est dire si je sais combien mes démons sont tenaces !

Dans ces périodes là, où je n'ai pas beaucoup de temps à perdre, je balise le temps que je dois passer sur l'ordinateur. J'évalue: 1 heure, 1 heure et demie et je travaille jusqu'à l'heure dite. Au cours de la journée (avec l'ordi en OFF, donc), je note sur un papier ce qu'il faudra que je fasse sur internet le soir et je classe par rubriques (mail, recherche internet, blog, forum) et par priorités, comme ça, je suis plus efficace, j'évite les heures passées à errer sans but précis sur le web et si je dépasse le créneau que je me suis fixée, je sais que "l'essentiel" et le plus urgent ont été faits.

Et puis j'évite Facebook (cf Mes bonnes résolutions 2011). J'y vais dans la mesure du possible seulement le samedi (sauf pour suivre les fils de discussions par rapport à mes articles et pour contacter certaines personnes à qui je n'écris que via Facebook). Et j'arrive à m'y tenir.

Le problème, c'est quand j'ai besoin de travailler sur l'ordi...là c'est vraiment dur de m'autodiscipliner. Mais j'y arrive et il y a plutôt intérêt car les oraux (si je suis admissible, au quel cas, réponse fin mars) arrivent à grand pas (fin avril).

 

Et vous, vous arrivez à maîtriser votre consommation d'Internet? Ou êtes-vous définitivement accros?

Repost 0
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 21:20

imagesJ'ai 33 ans. Aujoud'hui. C'est mon anniversaire.

Il faut que je me le répète plusieurs fois pour m'en persuader, parce que cette journée a brillé par sa normalité.

Mon coéquipier n'est pas là ce soir, retenu par une obligation professionnelle. Pas de gâteau ni de bougies. Un repas classique du soir: pâtes pour ma Louloute et part de quiche de la veille réchauffée au micro-ondes pour moi.

 

Et pourtant...

Et pourtant j'ai reçu des dizaines de mails, sms, messages sur Facebook, cartes virtuelles qui m'ont tous fait chaud au coeur.

Et pourtant j'ai reçu un énorme bouquet de fleurs ce matin de la part de mon cher et tendre.

Et pourtant j'ai compris hier que lui et ma Louloute complotaient dans mon dos, bricolaient quelque chose en douce.

Et pourtant ma Louloute a sorti ostensiblement un cadeau de sa cachette pour pouvoir mieux le recacher, trop fière d'avoir pour la première fois un secret à garder.

Et pourtant j'ai repéré dans le frigo et le placard des ingrédients suspects: lait de coco, dés de saumon, champagne.

Et pourtant il m'a dit de ne rien prévoir le week-end prochain.

 

Pas de doute, c'est bien mon anniversaire et je suis entourée d'une famille et d'amis merveilleux. J'en suis certaine.

La fête peut attendre...j'aime bien les surprises, de toute façon!

Repost 0
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 07:21

Il y a des mots, des expressions qui reviennent souvent dans la bouche des gens, dans les médias...et sur les blogs. Des mots qui, pendant les 5 années de mon exil berlinois, m'avaient complètement échappés. Mon français vivotait dans le vase clos de mon petit réseau d'amis et collègues francophones, loin des évolutions que ma langue maternelle connaissait "au pays".

 

Et quand je suis rentrée, il m'a semblé que je redécouvrais ma langue. Et que ses nouveaux accents ne me plaisaient pas toujours. J'ai même eu l'impression de parler une sorte de vieux français parce que j'étais complètement en décalage avec ces expressions qui semblaient être le summum de la branchitude.

 

Quand je suis partie vivre en Allemagne, quand on était content de quelquechose, on disait,: "C'est super" ou "C'est génial" ou si on était un peu fantaisiste, on disait "C'est (méga) cool". Quand je suis revenue, on ne disait plus tout ça...non, trop ringard, il fallait dire: "C'est énorme" (en insistant sur le E) ou "Enorme!" (tout court) ou, le top "C'est juste énorme!"

 

Et c'est justement l'emploi  à tort et à travers du mot "juste" qui m'a le plus hérissée. "Cette mousse au chocolat, elle est juste à tomber", "Ce film, il est juste excellent." En Cécilien, on ne dit pas "juste", on dit "tout simplement" ou "tout bonnement". Et ce "juste", m'a énervée à un point, que j'en ai même écrit un courrier au magazine ELLE dans les pages duquel il surgissait toutes les trois lignes....courrier qu'ELLE a publié...dans son numéro du 31/12/2007 (date de naissance de ma Louloute!) ça, c'est fait...

 

Et justement, "ça, c'est fait"...Mais pourquoi vous dites tous ça? Ca vient d'où? Qu'est ce que ça veut dire? C'est comme "bien fait pour toi!" ou "Na!" ?? J'ai du mal à l'utiliser à bon escient, d'ailleurs j'ai envie de dire que je ne l'utilise pas...

 

"J'ai envie de dire"...est une expression qui, "j'ai envie de dire", ne sert à rien, puisqu'au final, je n'ai pas seulement envie de le dire, mais je le dis vraiment...vous me suivez? C'est un peu un retardateur, un créateur de suspens, le "j'ai envie de dire"...mais..."J'dis ça, j'dis rien"...(ben tu l'as quand même dit).

 

Enfin, la langue française, "c'est que du bonheur" (expression à servir à toutes les sauces, notamment auprès des femmes enceintes / jeunes mamans etc. Par exemple "C'est dur au début, je sais. Mais tu verras, après, c'est que du bonheur"). Oui, le français, c'est juste énorme: on change des lettres en plein milieu d'un mot, on fait passer des mots du masculin au féminin, on utilise deux mots qui veulent dire la même chose...genre " Dommage qu'au jour d'aujourd'hui je ne sois pas mieux numérée, sinon j'aurais pu me permettre encore plus de bonnes soldes." Grrrgggrngrh (T'énnerve pas, C-cilou...ben qu'est ce qui se passe?...Attends, je vais te chercher ton rescue.) Alors ces trois là, ils m'horripilent....On dit "réMunéré" (rien à voir avec les numéros!!!!) et "solde", ça a beau être un passe-temps a priori féminin, c'est un mot masculin ! Et on dit "à ce jour" OU "aujourd'hui", mais pas les deux dans "au jour d'aujourd'hui!"

 

Mais il y en a une qui me plait vraiment, d'expression, c'est "Le gâteau abricot-caramel-brownie que Laure nous a fait goûter, c'est une tuerie. " J'adore, ça résume tout ! Tellement bon qu'il nous met par terre ! Celle là, je la garde ! Bien plus éloquent que mon vieux "il est vraiment trop bon / délicieux".

 

Voilà, je viens de perdre une partie de mon lectorat qui va me prendre pour une vieille ringarde passéiste (rapport à mon article d'hier!) et rétrograde (rapport à celui-ci!)...mais je ne suis pas la seule à m'emporter contre certaines dérives du langage, notamment sur internet et j'ai approuvé entièrement Sandra avec son billet allergik aux merkis !

Repost 0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 21:29

Ca yest, les deux épreuves de mon concours sont désormais passées. Alors, Alors? Raaacoonte !

 

Bon, le jour du premier écrit, je n'en menais pas large. J'avais dormi en gros 4 heures et encore pas continues. Entre l'impossibilité de trouver le sommeil à cause du stress, les deux pertes de Doudou de ma Louloute en pleine nuit et le nez bouché de mon Loulou, puis sa tétée très matinale de 4h50...je n'étais pas très fraîche. J'avais l'impression qu'il me faudrait déployer tous les efforts du monde pour dégager mon cerveau du brouillard dans lequel il était immergé et connecter mes deux neurones. Je me suis raccrochée plus que jamais encore à toutes mes potions et autres grigris. Limite j'ai failli ressortir ma fameuse "robe du bac".... C'est quoi ta "robe du bac"? Cette robe en jean bleu clair, mise en juin 1996 lors de mon épreuve de latin au bac qui promettait d'être glorieuse (rapport au fait que le latin et moi, c'est comme pour certains avec l'allemand...) et dont je suis sortie avec la note mémorable de 17/20. J'ai mis ça sur le compte de la robe: ça ne pouvait pas venir de moi ce miracle. Bref, je l'ai remise à plusieurs reprises, notamment pour des examens. Mais là je ne pouvais pas la mettre. Il faisait trop froid. Je ne pouvais donc compter que sur moi. Et sur mes pastilles Rescue. Et mes granules d'homéo. Et mes incantations...bref.

 

En dissertation, le sujet est bien sûr tombé sur l'oeuvre que je n'aimais pas. Mais ça c'était évident. Au moins, à ce niveau là, pas de surprise. Et je n'ai pas eu trop de 7 heures pour le traiter. Impossible de dire si je pense avoir réussi tant il est difficile de cerner parfois le sujet. J'ai eu pas mal de matière pour le traiter, mais je ne sais pas si c'est ce qu'attendait le jury. J'en suis sortie lessivée, les batteries complètement à plat.

 

En traduction, le thème était particulièrement gratiné avec deux ou trois belles expressions difficiles à traduire et des mots genre "circonspect" ou "veule" dont je n'étais même pas sûre du sens en français...alors quant à les traduire correctement...La version m'a semblé un peu plus faisable...j'éspère que ce n'est pas parce que je n'ai pas vu les difficultés éventuelles et que je suis tombée dans le panneau des fautes attendues.

 

Maintenant je me sens libérée...d'ailleurs, j'ai même rêvé cette nuit que la nouvelle saison de Koh-Lanta recommençait ce soir. C'est dire si c'est annonciateur d'une période plus relax...Mais que j'éspère temporaire car je ne compte pas relâcher trop mes efforts avant les oraux...si je suis admissible je n'aurai pas assez le temps entre les résultats d'admissibilité et les épreuves orales pour bosser les deux nouvelles matières dont la grammaire (mon amour). Mais je vais enfin pouvoir relayer mon coéquipier et néanmoins coach ces derniers jours, j'ai nommé M. C-cilou qui a laissé pas mal de travail en plan pour faire le papa poule.

 

En attendant, j'ai quand même pris rendez-vous chez le coiffeur (et chez le dentiste, c'est moins drôle, mais tout aussi nécéssaire que le coiffeur, qui lui est d'une nécessité quasi-vitale vu que je suis en train de me transformer en caniche à poils longs...et je ne parle pas ici de mon absence d'épilation).

 

Et puis je vais profiter de mes Lulous, jouer avec eux, les sniffer dans le cou, leur dire qu'ils m'ont manqué, gérer leurs crises, leurs pleurs, leurs réveils nocturnes, leur toux contagieuse...la vie de maman et plus celle d'hermite, quoi !

 

Merci à tous pour votre soutien ces dreniers jours!

Repost 0
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 22:24

Bon, ben voilà, yapuka.

Demain, je vais plancher pendant 7 heures sur un sujet qui, je l'espère va m'inspirer, et après-demain pendant 5 heures sur une traduction de textes qui, espérons, ne seront pas trop hermétiques. Pensez- à moi !

Je ne vous remercie pas pour tous vos messages d'encouragements, par mail, SMS, sur Facebook et autres...parce que ça porte malheur (et je suis vraiment superstitieuse dans ces moments là!), mais je n'en pense pas moins.

Je suis particulièrement choyée en ce moment car ma Maman est venue passer quelques jours à la maison. Du coup, je n'ai qu'à m'assoir sur ma chaise de bureau et, à l'heure des repas, plonger ma fourchette dans mon assiette.

Si demain ont lieu des contrôles anti-dopage, je serai certainement contrôlée positif  à l'EPO à l'homéo, puisqu'en plus de tous mes petits remèdes naturels contre le stress, j'ai maintenant ajouté des granules pour lutter contre les insomnies et des pastilles contre la toux.

Je ne peux pas dire que je suis prête et je ne pense pas qu'il y aie beaucoup de gens qui puissent prétendre être prêts la veille d'un concours de cette envergure, mais j'ai fait tout ce que j'ai pu avec les moyens qui m'étaient donnés et je n'aurai aucun regrets.

Mon petit sac d'école est prêt, avec mon petit sandwich et ma petite banane.

Je vais repenser à ma Louloute qui m'a dit ce soir "Maman t'es la meilleure! Tu vas gagner ton concours", ça va me donner du courage devant ma copie.

 

Bon, la pauvre n'a pas eu une journée facile, son papa a voulu l'emmener voir le club de poney car c'est son nouveau sujet de prédilection. Nous étions un peu sceptiques, rapport à la grande témérité de notre Louloute, mais elle avait l'air motivée. Finalement, elle n'aura vu aucun poney...apeurée par les aboiements d'un chien à l'entrée du centre équestre...

Ensuite, de retour à la maison, elle est tombée dans les escaliers et s'est enfoncé une incisive dans la gencive (sa dent est "remontée" dans la gencive, elle va redescendre un jour, à ce qui paraît...) et on a dû l'emmener en urgence chez la dentiste. Pauvre puce, elle a vraiment eu mal.

 

Le Loulou, de son côté, fait de la kiné respiratoire car il a du mal à guérir de sa bronchite...

 

Voilà les tribulation de ma petite famille (qui est mon meilleur soutien) à la veille de mon concours.

Maintenant, j'ai hâte que ça se termine...Vivement vendredi soir.


Repost 0
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 22:23

DSC06305La photo est floue, c'est dommage, mais j'avais envie de vous montrer ma petite danseuse avec ses jolies anglaises... La première qui me dit qu'on dirait les boucles de Nelly Olson dans la Petite Maison dans la prairie peut sortir tout de suite !

Repost 0

  • : C-cilou et ses loulous
  • C-cilou et ses loulous
  • : Des trucs de Mamans..mais pas seulement !
  • Contact

Soit dit en passant

Je suis de retour... ou pas.

 

 

Rechercher

C'est qui C-cilou?

 

Maman de deux Loulous (4 ans et 20 mois), prof en congé parental, mariée à Monsieur C-cilou.

Je blogue pour répondre à une irrésistible envie de de décrire le quotidien, pour lui donner plus de saveur, le rendre plus rigolo et doux, comme un ourson haribo...et éviter que ma mémoire ne se vide à la vitesse d'un paquet de bonbons ! Je blogue pour prendre du temps pour moi, pour me poser, réfléchir, comprendre, partager.

Depuis Septembre 2011, nous vivons à Berlin (oui, oui, en Allemagne).

Me contacter

C_cilou_loulous@yahoo.fr

je suis une maman bambinou

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez C-cilou sur Hellocoton

Bannière

Photos (de gauche à droite) © Tom Kleiner © Utaaah © Klaus Gerhardt

pixelio.de