Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 21:19

329111_R_by_BirgitH_pixelio.de.jpgVous connaissez l'angoisse de la séparation, la fameuse "angoisse du 8ème mois". Eh bien on est en plein dedans...sauf que Loulou a 12 mois et que ça dure depuis quelques semaines déjà... Depuis sa naissance, j'ai une relation assez fusionnelle avec mon bébé. C'est sans doute lié à sa personnalité de bébé très câlin, aimant le contact physique, mais aussi au fait que j'ai été plus disponible pour lui que je ne l'ai été pour sa soeur, pour laquelle j'ai repris le travail dès la fin du congé maternité, tout en préparant le CAPES à côté. Mon Loulou, depuis la naissance, il est resté accroché à moi. A la maternité (contrairement à sa soeur, à qui je voulais "ne pas donner de mauvaises habitudes"...qu'on est bête, pour un premier !), il a dormi sur ma poitrine en peau à peau le plus souvent possible (au moins on dormait tous les deux !) et ça a continué les premières semaines. Je l'ai allaité assez longtemps et je suis restée à la maison, choisissant de prendre un an de congé parental pour profiter de lui.

Bon, il ne faut pas croire non plus que son Papa n'a aucune place dans cette relation. Il est également très présent depuis le début, a eu l'occasion de s'occuper de lui à plein temps pendant que je révisais 12 heures par jour pour mon concours (remember : Difficile de ne pas culpabiliser avec ça...Acte II ).

Depuis que je suis de nouveau disponible pour lui, mon petit Loulou nous fait bien sentir qu'il n'a plus l'intention de se laisser approcher par une quelconque personne potentiellement susceptible de s'occuper de lui pendant que sa mère ou son père s'échappe encore en douce faire des choses qu'il aimerait pourtant tant partager avec eux. On ne la lui fait plus. Il est sur le qui-vive, prêt à s'accrocher à notre cou dès qu'il croise un étranger, cherchant à se cacher dans le creux de notre épaule, nous agrippant avec véhémence par le colet. Non, il ne se laissera plus berner.

Il a eu peur de me perdre, à un moment clé de son développement et ça l'a un peu perturbé, mon petit chat.

Résultat, le week-end dernier, lors d'un repas en famille, personne n'a pu l'approcher: ni son grand-père, ni ses oncles, ni ses tantes, pourtant tous bien intentionnés, cela va sans dire. Il a été adorable, certes, pas un pleur, pas une crise, de beaux sourires...mais à condition qu'il soit dans mon périmètre proche....et même idéalement directement dans mes bras.

Pareil: je le confie à la halte-garderie depuis six mois, au moins deux demi-journées par semaine...mais systématiquement, il pleure (et je l'entends jusque dans la rue...du coup, moi aussi, j'ai envie de pleurer)

Et aujourd'hui, le summum: je le confie à une amie pour me rendre en vitesse chez le médecin...et il a pleuré pendant TOUTE la durée de mon absence. (Audrey, si tu me lis, je suis désolée !)

Alors je sais que c'est une étape normale du développement de l'enfant et je dois dire que c'est plutôt flatteur de le sentir si attaché à moi (et à son papa). Je sens que je le rassure et ça me réconforte, moi aussi, dans mon rôle de maman. Mais parfois, c'est lourd (au sens propre aussi, parce que 10 kilos sur les bras, 50% du temps, ça pèse!). J'aimerais le sentir plus serein, plus confiant envers les autres, plus ouvert, moins dépendant de nous.

C'est vrai qu'il est encore petit, mais je suis un peu désarçonnée parce que je n'ai pas connu ça avec sa soeur...

 

Alors que faire? Eviter les séparations au maximum pour le rassurer sur notre présence et notre disponibilité, lui assurer un evirronnement appaisé?

Ou au contraire, multiplier les occasions de le séparer de nous pour qu'il s'épanouisse aussi au contact d'autres personnes et soit définitivement rassuré sur notre capacité à revenir systématiquement le chercher?

Comment lui donner confiance?

 

Je n'ai pas envie que ça dure toute la vie non plus !

Enfin bon, ceci dit, il viendra assez vite, le temps où il ne voudra plus des câlins de maman...là je repenserai avec nostalgie au temps heureux où il était scotché à moi...

 

Photo: BirgitH  / pixelio.de

Repost 0
Published by C-cilou - dans Ma vie de maman
commenter cet article
4 juillet 2011 1 04 /07 /juillet /2011 22:38

522734_R_K_B_by_johnnyb_pixelio.de.jpg

Je conduis souvent, tous les jours. Mais je n’aime pas ça et je ne suis pas une excellente conductrice. Je me demande parfois comment j’ai réussi à avoir le permis. Ou comment j’ai réussi à tirer la bonne pochette surprise, celle avec le permis dedans et pas un cadeau à deux francs. Il faut dire que rien ne m’aide à me sentir vraiment à l’aise au volant….

 

Ca a même commencé il y a…pfiou, 17 ans, lors de mon premier accident. Mais vous allez me dire (si vous calculez plus vite que moi, qui ai dû à cette heure tardive, sortir une calculette pour faire 33 -16 = 17)… « Mais il y a 17 ans, tu n’avais pas le permis ??? ». Eh bien oui, j’étais en conduite accompagnée, et ma grand-mère m’avait gentiment proposé d’aller faire deux-trois manœuvres avec sa twingo flambant neuve pour m’entraîner…et je me suis retrouvée en marche arrière dans un fossé. Avec ma grand-mère (80 ans) à la place du passager. Bon, ensuite j’ai eu mon premier vrai accident de conductrice « autorisée » quand j’habitais à Berlin. Responsable (mais pas coupable… !). Vous allez me dire « oui, mais c’est la grande ville, ce n’est pas facile, ça arrive à tout le monde ». Sauf que…3 semaines plus tard, j’ai encore eu un accident (provoqué une fois de plus par moi), dans la même rue, avec le même pantalon. J’ai même réussi à envoyer deux voitures à la casse, dis donc. Mais pas la mienne qui n’avait qu’une petite porte enfoncée. Et puis ensuite, j’ai eu une énorme galère de voiture quelque part entre Berlin et la France qui a fait que j’ai commencé mon trajet avec feu ma Ford Ka (je devrais dire « fumée ma Ford Ka », rapport à se qui se dégageait du moteur) et qu’au beau milieu du trajet, j’ai dû la troquer contre un paquebot une Opel Vectra. Et je ne l’ai plus jamais revue, ma Ford Ka…bonne pour la casse…(ou: la Kasse…)


Donc autant vous dire que je ne suis pas une conductrice très rassurée.

Alors quand j’ai décidé jeudi dernier de passer le week-end à Paris pour faire une surprise à mon père qui y fêtait son anniversaire…les billets de train étaient trop chers. Et Monsieur C-cilou ? Eh bien il travaillait, donc il ne pouvait pas m’accompagner. Donc j’ai pris une énorme respiration et la décision (vous avez vu le beau zeugma ?) de venir à Paris seule en voiture, avec mes deux enfants à bord, qui plus est un jour de départ en vacances classé rouge par bison futé.  Gloups. Un  défi au moins aussi ambitieux que celui de passer l'agrèg'.

Donc je suis partie à la fraîche, avec Saint Christophe Gépéhesse à ma droite, la fée à la dent bleue (aka le Bluetooth) à ma gauche et mon badge fétiche (Télépéage) au-dessus de ma tête. En voiture Simone.


Et je l’ai fait. I did it. Yes ! Je suis super fière de moi… Je n’ai pas eu d’accident, je ne me suis pas perdue, j’ai pas eu peur sur le périph et j’ai amené mes enfants sains et saufs à leur Papinou puis à leur Papa. Et ils ont été adorables. Moyennant 4 arrêts toutes les deux heures quand même (« J’ai soif » « Pipi » « J’arrive pas à enlever ma chaussure » « j’ai faim » « ah ben tiens j’ai plus d’essence »)…(le dernier c’était moi, hein). Et l’arrêt à la cafèt’ sur l’autoroute a été sportif, mais je suis restée incroyablement zen.

Prochaine étape, la conduite en montagne. Sous la neige, allez, rien ne m'arrête maintenant !

Repost 0
Published by C-cilou - dans Ma vie de maman
commenter cet article
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 20:40

457077_R_K_by_CFalk_pixelio.de.jpgJe passe toute la journée avec mon fils et en semaine je ne vois ma fille qu’un peu le matin et le soir après l’école. Et parfois elle me manque… Nos moments complices à deux, en tête à tête mère-fille me manquent. Je me souviens très bien, le matin où je suis partie à la maternité pour donner naissance à mon Loulou, j’étais allongée sur le canapé, gérant les premières contractions et ma puce s’est allongée contre moi. Elle a peut-être senti que j’avais un peu mal, elle avait peut-être envie de me réconforter, elle avait peut-être un peu peur. Quant à moi, je me suis dis clairement : c’est notre dernier moment toutes les deux. Je ne pourrai plus dire : « j’ai une fille »…je dirai « j’ai des enfants » . Elle ne m’aura plus jamais pour elle toute seule. Et j’ai savouré cet instant unique.

Depuis, il m’est parfois difficile d’accorder du temps à l’un quand l’autre est présent. Quand je joue avec son frère, ma Louloute vient vers moi pour m’attirer dans sa chambre. Et quand je joue avec elle, c’est l’inverse, évidemment. Et il faut dire aussi que ma Louloute aime beaucoup son papa : elle préfère quand c’est lui qui vient la chercher à l’école et elle adore jouer avec lui.

Ces derniers temps, j’ai eu l’envie et la possibilité de passer du temps avec elle toute seule, hors de la maison. Nous sommes allées un soir au cirque toutes les deux et j’ai été très étonnée car c’est elle qui a tenu à ce que ce soit moi qui vienne avec elle et que « Papa reste à la maison avec mon petit frère», j’ai été très fière et touchée qu’elle veuille partager ce moment avec moi seule. Le lendemain, nous sommes allées également toutes les deux voir un gala de natation synchronisée. Des sorties « entre filles » qui nous ont fait le plus grand bien.

Et puis dimanche dernier, nous sommes parties 4 jours en vacances toutes les deux (en vrai ce n’étaient pas des vacances, mais je vous raconterai cela le moment venu…) à Berlin ! Nous avons pris le train, l’avion, le métro, le taxi, le bus, rendu visite à des amis, visité la ville, assisté à son premier cours de danse…rien que toutes les deux !  Elle a été adorable, facile, drôle, curieuse…elle a ouvert ses yeux émerveillés sur ce monde qu’elle ne connaissait pas …Et moi j’ai été heureuse de pouvoir partager ces découvertes avec elle, recueillir ses impressions, lui tenir la main quand elle avait peur des pigeons ou de l’avion, lui caresser les cheveux quand elle s’endormait dans le métro après nos longues pérégrinations. J’ai souri, non sans fierté, quand on m’a dit, environ trois fois par jour « Comme votre fille vous ressemble »… ! Ma grande fille, mon aînée…

4 jours intenses, pour elle comme pour moi…mais la prochaine fois que nous irons à Berlin, nous sommes d’accord pour emmener Papa et Loulou, il faut qu’ils voient ça eux aussi !

 

 

 Photo:
CFalk  / pixelio.de
Repost 0
Published by C-cilou - dans Ma vie de maman
commenter cet article
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 20:22

508671_R_by_Torsten-Rempt_pixelio.de.jpgDans un récent article, Marjoliemaman racontait son séjour à Cannes, "comme si elle avait encore 28 ans, sans enfants". Vous savez, on se demande souvent, quand on voit nos journées bien remplies, à quoi ressemblaient nos journées avant d'avoir des enfants...

 

Avant d'avoir des enfants je pouvais...

- finir mon thé tranquillement le matin en attendant qu'il refroidisse et prendre le temps de mâchouiller mon Müesli

- en voiture, écouter autre chose que "Les plus belles contines enfantines" ou "Roule galette" (x25) [ "Je suis la galette, la galetteuh, je suis faite avec le blé, ramassé dans le grenier..."]

- partir de chez moi sans me demander si je n'ai pas oublié quelque chose (le doudou / les couches / les chapeaux de soleil / les goûters...rayer la mention inutile)

- n'avoir à penser qu'à ma pomme quand je prépare ma valise pour partir quelque part (ce qui est déjà pour moi une tâche à haut potentiel stressant...je déteste faire mes valises, alors quand il faut aussi faire celles des enfants, Chéri préfère ne pas me parler pendant 24 heures pour être certain que je ne lui aboierai pas à la figure.)

- téléphoner pénard pendant des heures, sans entendre un enfant crier "ça y est, j'ai fait caca, tu viens m'essuyer?" (mais ça, ça va encore, on peut continuer à téléphoner) ou bien "Maman, c'est qui qui téléphone. Dis c'est qui? MaaaMan, tu  téléphones à qui? hein, hein, c'est qui, Maman, dis-moi, mais euh, maman, c'est quiiii au téléphone..." (volume sonore allant croissant...) " C'est le centre des impôts ma chérie fous-moi la paix maintenant"

- ne pas être interrompue 5 fois pendant mon repas par: un bébé qui a la jambe coincée dans le parc, puis la couche pleine, puis les doigts dans la terre de la plante verte (non, ça c'est pas vrai, j'ai réussi à faire crever toutes mes plantes, ça ne risque pas d'arriver), puis déchirant les pages du ELLE que j'ai emprunté à la bibliothèque, puis qui monte les escaliers, puis qui veut être couché.

- porter des vêtements sans tache de régurgitation / de crottes de nez / de boudoir écrasé.

- me lever quand je veux le week-end.

 

Oui, c'était le pied, avant...

Mais j'aime quand même mieux ma vie maintenant, allez savoir pourquoi !

 


  Photo: Torsten Rempt  / pixelio.de
Repost 0
Published by C-cilou - dans Ma vie de maman
commenter cet article
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 20:31

455685_R_K_B_by_Susanne-Schmich_pixelio.de.jpgMon bébé est né il y a bientôt un an. L'an dernier, à la même époque, je vivais les derniers jours d'une grossesse très sereine et épanouie. Depuis quelques temps déjà, j'ai de nombreux "flashs" qui me rappellent ces jours de début juin 2011, gravés à tous jamais dans ma mémoire. C'est comme si je les revivais, un an plus tard, tellement les émotions sont encore présentes...


Il y a d'abord cette lumière du mois de juin. Ce soleil qui éclaire la chambre de mon Loulou que nous étions en train de terminer, il y a un an, à la même époque.


Il y a aussi ma robe Petit Bateau en coton, toute douce et extensible, qui m'accompagne tous les étés depuis 2006 et qui a fait une parfaite robe de grossesse en ce printemps très chaud de 2010.


Il y a cette rue qui descend et que j'emprunte tous les jours pour accompagner ma fille à l'école et où mon chéri a failli avoir un accident l'année dernière, en roulant à vive allure parce que je l'avais rappelé lors des premières contractions.


Il y a "Les Maternelles" que je ne regardais plus depuis quelques mois, révisions obligent et puis parce que c'est une émission que je n'apprécie qu'en mode "baleine échouée sur le canapé les mains sur le ventre". Sinon, c'est moins drôle. Comme par hasard, depuis deux ou trois jours, je regarde l'horloge le matin et je me dis: "Tiens, je pourrais regarder les Maternelles, c'est en ce moment"....alors que je n'y pensais plus depuis des mois.


Il y a la fraîcheur du matin, qui me rappelle celui où nous sommes partis à la maternité et  où le temps s'était rafraîchi subitement.


Il y a cette rue qui longe la maternité et que j'emprunte dès que je peux, même si ça me fait faire un détour, en essayant à chaque fois de deviner quelle fenêtre est celle de la chambre 11 et que fait la Maman qui y séjourne.


Il y a La Leche League et les réunions tous les premiers vendredis du mois. Je n'allaite plus depuis longtemps maintenant, mais j'y retourne...m'imaginant justement à ma première réunion, il y a un an, dans ma robe Petit Bateau, les mains collées sur le ventre et annonçant fièrement: "c'est pour dans 2 semaines!"


Il y a l’anniversaire de mon chéri, que nous avions fêté autour d’un pique nique. Cette année, c’était dimanche et il pleuvait, raison de plus pour penser à l’année dernière et à ma Louloute, notre unique enfant, qui avait fait sa sieste à l’ombre des arbres tellement il faisait chaud.


Il y a les premières cerises.

Il y a « Tatou le matou » en boucle dans la voiture.

Il y a la petite piscine gonflable dans le jardin.

Il y a la nuit qui tombe si tard.


Je repense à tout cela avec un peu de nostalgie, il faut le dire. Nostalgie de cette grossesse parfaite et qui sera peut-être la dernière.

 

  Photo: Susanne Schmich  / pixelio.de
Repost 0
Published by C-cilou - dans Ma vie de maman
commenter cet article
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 21:58

Voilà, je mets fin au suspens insoutenable pour vous dévoiler qui est l'heureux gagnant du bon d'achat de 50 € sur le site La Fée Santé, spécialiste des soins essentiels du quotidien de l'enfant et de la famille (le concours, c'était ici):

 

Tadam...

 

C'est AV, participation n°5, avec son avis sur le produit "Cadeau de naissance garçon" de la marque Luc et Léa.

 

Ce sont les mains potelées et innocentes de mon Loulou qui ont choisi l'heureuse gagnante:

 

DSCN2592.JPG

 

Félicitations AV, donne-moi tes coordonnées par mail !

 

Repost 0
Published by C-cilou - dans Ma vie de maman
commenter cet article
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 20:45

Je réexplique (pour ceux du fond !) les régles du jeu-concours "la Fée santé" (cf. ce billet) parce que j'ai cru comprendre que le principe n'était pas évident...Pourtant, 50 € de produits beauté - santé -hygiène pour vous ou votre enfant,  c'est plutôt intéréssant, ce serait dommage de passer à côté !

 

1. Sur le site La Fée Santé

- Vous choisissez un produit qui vous plaît, qui vous "inspire", qui vous intéresse

- En accédant à la fiche produit, vous cliquez sur "déposer un avis" (en dessous de "ajouter au panier" (et après "envoyer à un ami " ou "imprimer")

- Vous rédigez votre avis (en indiquant votre prénom ou votre pseudo)

- Celui-ci ne sera pas publié tout de suite sur le site "La fée santé" , il y a un petit délai d'attente.

 

Mais comment faire pour donner un avis sur un produit qu'on ne connaît pas?

Excellente question de l'élève Bibi.

Eh bien en fait il ne s'agit pas d'inventer un commentaire élogieux mais simplement de dire en quoi ça vous semble intéréssant, pourquoi vous auriez envie de le tester.

Par exemple, pour une crème solaire Indice 50 "Idéal pour protéger la peau fragile des enfants", pour un gel à l'arnica "J'en ai toujours dans mon sac à main ou dans la voiture, ça soigne tous les petits bobos des enfants qui sèchent vite leurs larmes", pour un démaquillant "Ce lait a l'air d'être idéal pour les peaux sensibles. Ayant la peau claire, je suis sujette aux rougeurs...blablabla"

Vous voyez le genre.

Mais il y a aussi peut-être des produits que vous connaissez et utilisez déjà: sérum physiologique, liniment oléo-calcaire, crème cicalfate Avène, stick à lèvres, biberons Avent, petits pots Baby Bio... Donc là vous pouvez rédiger un avis éclairé sur le produit.

 

Mais si je gagne, est-ce que je serai obligée de choisir ce produit?

Non, vous pourrez choisir ce que vous voulez. Donc vous pouvez donner un avis sur des produits à moins de 50 €.

 

2. Sur mon blog, sur cet article

- En commentaire, vous venez me dire pour quel produit vous avez rédigé un avis sur le site "La Fée santé" (nom du produit + idéalement la marque)

- Si il est déjà publié sur le site la fée santé, ce serait bien de m'indiquer le lien. Sinon, le nom du produit et le prénom ou pseudo avec lequel vous avez commenté suffira (pour ceux qui ont du mal avec le ctrl. + V / ctrl + C)

- Je donne un numéro à chaque commentaire

- La main inocente d'un de mes deux enfants tirera au sort le gagnant...

 

Pour l'instant, les chances de gagner sont hyper élevées, rapport au peu de participants...Mais vous pouvez toujours faire suivre autour de vous. Et mes lecteurs de l'ombre peuvent volontiers profiter de l'occasion pour écrire leur premier commentaire sur mon blog !

 

3. Si vous gagnez

- Je vous contacterai pour vous demander vos coordonnées.

- Je transmettrai au site La Fée Santé

- Vous recevrez un bon d'achat de 50 € à utiliser comme bon vous semble sur le site

 

Si j'habite à l'étranger, est-ce que je pourrai recevoir mon colis?

Malheureusement non, le site n'expédie pas les colis à l'étranger (pour l'instant) donc vous pouvez jouer mais il faut penser à une éventuelle adresse française qui pourrait réceptionner votre paquet (vos parents restés en France...)

 

J'espère que c'est plus clair, en tous cas je suis ravie de vous gâter...

 

Repost 0
Published by C-cilou - dans Ma vie de maman
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 20:30

Attendez, je vais essuyer la larme au coin de mon œil.

Me revoilà. Comme vous le savez peut-être, je suis assez conservatrice. Je voue un culte aux objets du passé parce qu’ils me rappellent des souvenirs souvent heureux. Et parmi les objets qui ne dérogent pas à cette règle et que je conserve religieusement, il y a les chaussures de mes enfants… Jusqu’à il y a peu de temps je gardais TOUTES les chaussures de ma puce. Mais finalement j’ai fait un peu de tri et j’en ai donné pas mal. Quasiment toutes…SAUF : ses premières chaussures. Et ses premiers chaussons aussi. Et aussi les premières chaussures avec lesquelles elle a marché. Et aussi ses premières sandalettes (ah non, celle-là je m’en suis séparée, mais il m’a fallu du temps… !).

 

DSCN2550-copie-1

Les premières chaussures sont celles du mileu, des « Pomme d’Api » qui m’ont coûté un bras, mais rien n’était trop beau pour ma choupinette. J’adorais leur petit reflet irisé et maintenant je contemple avec fierté leur aspect tout cabossé et élimé…Les premiers chaussons (à gauche) sont également des « Pomme d’Api »… je me rappelle comme elle était fière de les porter et comme elle les montrait du doigt à tout le monde en arrivant à la crèche le matin… Les chaussures des premiers pas (à droite) sont…des « Pomme d’Api », ben oui, on ne change pas une équipe qui gagne. Là aussi, je me rappelle que dès le lendemain de les avoir achetés, elle a (enfin !) marché (à 15 mois, quand même !). Et j’ajouterai, pour clore la séquence émotion, que son premier mot (après maman/papa) a été « chaussure », puis « chausson »…pas étonnant, avec des jolis souliers comme ça !

 

DSCN2552.JPG

Pour mon Loulou, vous verrez que j’ai eu du mal à trancher l’éternelle question : « semelles souples ou semelles dures pour les premiers pas de bébé ? » (à lire également l’excellent  article, chez Aimée la fée). Vous verrez aussi les adorables petites mains de mon bébé...Au centre, les chaussures que je préfère et dont je garderai longtemps le souvenir : des Robeez avec un petit camion de pompiers…mignon, non ? A droite, des Robeez pour l’hiver, avec un petit renne dessus…mignon, non ? Mais bon, pour passer aux choses sérieuses, une fois qu’il s’est mis debout, on est quand même passés aux chaussures montantes à semelle dure. Parait que ça maintient mieux le pied. Et pour la petite anecdote, ces jolies petites « Mod8 » (qui a dit que pour le deuxième on été passés à la gamme de prix inférieure ??? Mais non, mauvaises langues, c’est parce qu’on a déménagé et qu’il n’y a pas de magasin Pomme d’Api dans notre mini-ville !) ont été choisies par son Papa, tout seul, parce que moi j’étais en pleines révisions. Snif, je n’aurai pas été présente pour choisir les premières chaussures de mon Loulou…

Repost 0
Published by C-cilou - dans Ma vie de maman
commenter cet article
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 15:35

logo.jpgQuand on est Maman, s'il y a bien un endroit où on passe beaucoup de temps, c'est la pharmacie. Je crois que la semaine dernière, j'ai dû y aller trois fois. Une fois pour racheter du sérum phy et de l'éosine, une autre fois pour la crème solaire et enfin, une dernière fois pour refaire le stock de crème pour le change. Alors maintenant que mon concours est passé, je n'ai que ça à faire et ça me fait une promenade sympa avec mon Loulou, mais quand je travaillais, c'était un détour dont je me serais passée, d'autant plus qu'il faut souvent faire la queue.

Le site La Fée santé a été crée par une Maman qui a bien compris cela. C'est une parapharmacie en ligne où l'on trouve les essentiels pour les soins de l'enfant et de la famille.

 

Ce que j'ai bien aimé sur ce site c'est:

- La présence de marques phares: Avène, Avent, Babybio, Ducray, Elmex, Laino, Physiodose

-...mais aussi de marques moins connues, à découvrir

-  des petits kits bien pensés, comme le kit maternité à glisser dans la valise de maternité (avec l'inévitable brumisateur et de l'eau de bleuet pour ne pas avoir les yeux fatigués sur les photos avec bébé!)

- Les prix, vraiment compétitifs

- Les petits cadeaux sympas: 8 € de réduction pour toute inscription à la newsletter, 5 € si on parraine une amie, un programme de fidélité qui permet aussi de recevoir des bons de réductions... et même jusqu'au 21 juin 20% de réduction sur tout le rayon bébé.

- La présence d'experts sur le site: un médecin et un pharmacien, pour effectuer ses achats santé en toute sécurité


J'ai testé trois produits:

- La crème pour les mains Moraz: (parce qu'avec ma jolie bague trigoly, les mains calleuses, ça l'faisait pas !). Avec juste une noisette de crème, facilement absorbée, les mains sont toutes douces et surtout...pour longtemps. J'ai les mains très sèches et je n'ai pas eu à me tartiner plusieurs fois, l'action est vraiment prolongée et ça, j'apprécie.

- Le spray assainissant maison Comptoir Aroma: pour purifier et assainir l'air de la maison (et quand on a des petits bouts c'est important d'avoir une maison sans vilaines bactéries) le tout avec des notes agréable d'orange et de cannelle. Il y a d'ailleurs sur le site toute une gamme d'huiles essentielles et végétales bio, pour soigner tous les petits maux.

- Le bain de bouche Doloseptyl en dosettes: super pratique en voyage pour les glisser dans la trousse de toilette.

 

Je vous propose de vous faire gagner un bon d'achat de 50 € sur l'ensemble du site La Fée santé.

Pour jouer, il vous faut aller sur le site La Fée santé., choisir un produit que vous connaissez déjà ou un produit qui vous ferait envie et écrire un commentaire sur ce produit en cliquant sur "déposer un avis". Vous direz donc pourquoi vous appréciez ce produit ou pourquoi il vous semble intéressant. Ensuite, une fois votre avis publié sur le site la Fée santé, vous revenez sur mon blog me signaler en commentaire que vous participez au jeu, en ajoutant le lien vers le produit que vous avez commenté sur le site la Fée santé.

Vous avez jusqu'au lundi 30 mai 2011 pour jouer. Le ou la gagnante sera tiré/e au sort.

 

Edit: j'ai précisé les règles du jeu ici

 

 

Repost 0
Published by C-cilou - dans Ma vie de maman
commenter cet article
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 22:00

147624_R_by_Xenia-Kehnen_pixelio.de.jpgS’il y a un truc dont dépend la réussite de mes journées de maman, c’est bien la sieste de mes enfants…

Rien à faire de la météo, des embouteillages ou autres éléments perturbateurs. Moi, je veux juste que mes enfants dorment l’après-midi…et si possible longtemps. Parce que moi, pendant la sieste, j’ai tout un tas de trucs à faire en 1heure 30 chrono : lancer une lessive, en étendre une autre, plier du linge, débarrasser la table de midi, passer des coups de fils administratifs, appeler ma mère et accessoirement, s’il me reste du temps, écrire un petit article pour mon blog voire même (soyons fous !) lire quelques billets chez les autres.

 

La plupart du temps, tout va bien. Les mercredis et week-end, je couche les deux enfants en même temps après le repas et j’arrive à avoir en moyenne une heure de « tranquillité ». Mais parfois, ça dérape, un grain de sable que le marchand de sable a égaré vient gripper les rouages de la machine du sommeil…et là, deux cas de figure : l’un ou l’autre Loulou n’arrive pas à trouver le sommeil, malgré moult rappels à l’ordre. Soit (et c’est presque encore pire) c’est le scénario suivant : Loulou est fatigué avant sa sœur et se couche dès midi. Louloute se couche comme d’hab vers 13 heures et une fois que je quitte sa chambre, j’entends son frère qui se réveille dans celle d’à côté. Je m’occupe de lui…il est de nouveau fatigué (normal, il n’a pas assez dormi), je le recouche (contente de pouvoir avoir un peu de temps pour moi) et pan ! voilà sa sœur qui se réveille, et c’est reparti pour un tour.


En fait, l’absence de sieste est ma bête noire parce qu’elle entraîne tout un tas de dégâts collatéraux :

-          - Sans sieste, les Loulous traînent une humeur de bouledogue tout l’après-midi.

-          -  …je n’avance pas dans ce que j’ai à faire…

-          - …donc je suis de mauvaise humeur aussi

-          - et un après-midi sans sieste, c’est déjà long, mais avec 3 personnes sur les nerfs, ça promet de bonnes crises de part et d’autre.


Et ce qui m’agace le plus, au final, dans cette histoire de siestes et de non-siestes, c’est d’une part qu’ils finissent parfois par tomber de fatigue en fin d’après-midi et par s’endormir (par exemple lors d’un mini trajet en voiture…) et que du coup, ils sont en pleine forme au moment d’aller se coucher le soir et, d’autre part, que c’est toujours quand on veut « partir après la sieste » qu’ils dorment comme des sonneurs jusqu’à 16h30…

Rassurez-moi, c’est comme ça aussi, chez vous ?

 

Image: Xenia Kehnen  / pixelio.de

Repost 0
Published by C-cilou - dans Ma vie de maman
commenter cet article

  • : C-cilou et ses loulous
  • C-cilou et ses loulous
  • : Des trucs de Mamans..mais pas seulement !
  • Contact

Soit dit en passant

Je suis de retour... ou pas.

 

 

Rechercher

C'est qui C-cilou?

 

Maman de deux Loulous (4 ans et 20 mois), prof en congé parental, mariée à Monsieur C-cilou.

Je blogue pour répondre à une irrésistible envie de de décrire le quotidien, pour lui donner plus de saveur, le rendre plus rigolo et doux, comme un ourson haribo...et éviter que ma mémoire ne se vide à la vitesse d'un paquet de bonbons ! Je blogue pour prendre du temps pour moi, pour me poser, réfléchir, comprendre, partager.

Depuis Septembre 2011, nous vivons à Berlin (oui, oui, en Allemagne).

Me contacter

C_cilou_loulous@yahoo.fr

je suis une maman bambinou

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez C-cilou sur Hellocoton

Bannière

Photos (de gauche à droite) © Tom Kleiner © Utaaah © Klaus Gerhardt

pixelio.de