Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 23:13

 

Voilà, voilà, me revoilà, en direct de Berlin, cette fois-ci...

C'est bizarre, j'ai à la fois plein de choses à raconter...et en même temps...je ne sais pas trop quoi raconter, ou du moins je ne sais pas par quoi commencer...

 

Je crois qu'il vaut mieux que je vous relate tout ça en plusieurs épisodes, sinon je vais vous saoûler avec un flot d'informations et d'impressions...

 

Commencons par l'essentiel: je suis heureuse de retrouver Berlin, mes anciennes, habitudes, mais aussi d'en avoir de nouvelles, avec les enfants cette fois-ci. C'est un vrai changement pour notre famille: un déménagement, a fortiori dans un autre pays, une nouvelle langue pour les enfants et aussi un changement d'environnement, car d'une petite ville de 10 000 habitants, nous passons maintenant à une capitale de 3 millions d'habitants...

 

Nous avons la chance d'avoir trouvé un appartement meublé, donc nous n'avions rien de spécial à emmener. A part quelques vêtements (surtout des vêtements d'hiver parce qu'à Berlin que les deux hivers précédents ont été très enneigés) et quelques jouets. Et aussi ma cocotte-minute (ben oui, il n'y en a pas en Allemagne)...enfin, la voiture était quand même pleine à craquer.

 

Les enfants ont donc retrouvé leurs affaires, leurs jouets préférés et ont pris leurs marques rapidement. Sauf mon petit Loulou qui a eu un peu de mal à s'adapter et qui n'a décroché ni un mot ni un sourire pendant presque deux jours, le pouce vissé dans la bouche. Maintenant ça va mieux, mais il ne faut pas trop que je m'éloigne.

 

On voit vraiment que mes enfants ont grandi à la campagne. Ils s'extasient devant des choses qui sont de l'ordre du normal voire du banal pour des petits citadins. Loulou entre en transe dès qu'il voit un bus à étage, un métro ou un chien promené en laisse. Louloute doit apprendre à traverser en attendant que le petit bonhomme soit vert ou à ne pas marcher sur les pistes cyclables. Elle s'éclate en appuyant sur le bouton pour appeler l'ascenceur, en sonnant comme une tarée à la porte de l'appartement... C'est très intéréssant et drôle pour moi de les voir évoluer dans un environnement totalement différent.

 

On habite dans un quartier que je ne connaissais pas. Berlin est tellement grand (8 fois plus grand que Paris !) qu'il est difficile d'en faire le tour. J'avais un a priori négatif sur ce coin, que je croyais plan-plan, voire bourgeois. Mais en fait, c'est un quartier très vert, avec plein de petites boutiques pour enfants, de jolis restaurants, des boulangeries avec de bons gâteaux et une grande place avec une aire de jeux, le tout donnant l'impression d'une vie de village. (Kiezleben, comme on dit ici).

 

La suite...bientôt !

Repost 0
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 20:22

DSCN3227.JPGExpatriés…c’est ce que nous serons bientôt. Mais je n’aime pas ce mot « expatriés »…Déjà, ça me fait penser à quelque chose d’extrêmement violent, genre « défenestrés »  et en plus, ça suggère l’idée de quelqu’un « sans patrie », apatride, déraciné. C’est peut-être le cas, quand on quitte, un peu à contrecœur, un pays, ou plus généralement, un endroit qui nous est cher, pour gagner un autre, inconnu, a priori hostile, plein de promesses mais aussi de menaces.


Ce n’est pas le cas pour nous.


Nous allons partir mi-septembre pour Berlin où nous passerons une année complète. Monsieur C-cilou a eu la chance d’obtenir une bourse pour poursuivre ses recherches sur l’histoire de l’Allemagne. Et nous allons bien sûr l’y accompagner ! Nous y avons déjà vécu 5 ans (rappelz-vous, je vous en parlais dans  cet article)  Il y a maintenant 5 ans que nous sommes rentrés en France et jamais l’envie de repartir ne nous avait quittés. Berlin est notre deuxième « chez-nous », c’est pourquoi nous ne ressentons pas ce déménagement comme un déchirement : nous savons où nous allons, c’est un lieu qui nous est cher, où nous avons nos marques, nos points de repères, nos amis. Et nous savons que nous ne partons que pour une période relativement courte. Nous savons où nous partons et nous savons quand nous rentrerons. C’est sécurisant. Moi qui déteste les déménagements, parce qu’ils sont de réels bouleversements dont j’ai toujours du mal à me relever, je ne vis pas les choses comme d’habitude (oui, c’est presque « une habitude », vu que nous avons déménagé 4 fois depuis 2006), je suis plus sereine.


Nous avons trouvé un appartement meublé, un jardin d’enfants pour ma Louloute (nous avons finalement opté pour un jardin d’enfants « purement » allemand, après avoir hésité avec un jardin d’enfants franco-allemand, donc bilingue. En espérant que son immersion dans la langue ne pose pas trop de problèmes), nous connaissons les lieux, nous connaissons des gens, tout est balisé.


Nous sommes heureux de présenter « notre » Berlin à nos enfants, de les voir évoluer dans une autre culture, une autre langue. Ma fille va pouvoir enfin  réaliser son rêve et faire de la danse …et moi aussi, je vais m’y remettre. Je vais retrouver mon école de danse, mon coiffeur à 10 €, mon homéopathe bien-aimée, mon brunch dominical préféré, mes lacs chéris, mon marché du dimanche sur la Winterfeldplatz, la Bionade, les Sushis à prix d’ami, les pizzas à 2 ,50 €, les cours de polonais et bien sûr : mes amis.


Finalement, il n’y a qu’une chose qui sera peut-être difficile dans cette nouvelle aventure… à savoir ne pas chercher à revivre la vie qu’on avait là-bas il y a cinq ans, au risque d’être déçus. Nous avons changé, nos enfants sont là, la ville a changé, les gens aussi…


Mais Berlin restera toujours Berlin….

Repost 0

  • : C-cilou et ses loulous
  • C-cilou et ses loulous
  • : Des trucs de Mamans..mais pas seulement !
  • Contact

Soit dit en passant

Je suis de retour... ou pas.

 

 

Rechercher

C'est qui C-cilou?

 

Maman de deux Loulous (4 ans et 20 mois), prof en congé parental, mariée à Monsieur C-cilou.

Je blogue pour répondre à une irrésistible envie de de décrire le quotidien, pour lui donner plus de saveur, le rendre plus rigolo et doux, comme un ourson haribo...et éviter que ma mémoire ne se vide à la vitesse d'un paquet de bonbons ! Je blogue pour prendre du temps pour moi, pour me poser, réfléchir, comprendre, partager.

Depuis Septembre 2011, nous vivons à Berlin (oui, oui, en Allemagne).

Me contacter

C_cilou_loulous@yahoo.fr

je suis une maman bambinou

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez C-cilou sur Hellocoton

Bannière

Photos (de gauche à droite) © Tom Kleiner © Utaaah © Klaus Gerhardt

pixelio.de