Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 17:59

 

331909_R_K_B_by_knipseline_pixelio.de.jpgLe 6 décembre, les Allemands fêtent la Saint Nicolas, que je connaissais parce que j'ai grandi en Lorraine. Mais il y a une énigme que je n'ai encore pas réussi à résoudre...peut-être pourrez-vous m'aider :pourquoi s'offrent-ils des père Noël en chocolat le 6 décembre en disant justement qu'ils s'offrent des St Nicolas (Nikolaus) vous me suivez? Chez moi, enfin en Lorraine, le St Nicolas il a une tête d’évêque, pas de père Noël !



Et le jour de Noël, je ne sais pas trop ce qui s'y passe puisque je l'ai toujours fêté en France. Mais je crois que le sapin est fait au dernier moment, le 24 décembre et qu'on accorde moins d'importance au repas qu'en France. On mange des choses plus simples (le soir du réveillon tout du moins), parce que ce qui importe, c'est d'être ensemble, bien au chaud, autour d'une bonne tasse de tisane ou de café, en chantant des chants de Noël (les Allemandes, vous me corrigez si je dis n'importe quoi, j'ai peut-être une vision totalement erronée ou "verklärt" du Noël allemand!)... Le 25, je crois qu'il mangent quand même une repas festif, avec de l'oie farcie ou quelque chose dans le genre. Et le 26 est un jour férié (comme en Alsace et en Moselle) et ils remettent une couche de Gemütlichkeit (concept difficilement traduisible, entre le cosy et le chaleureux, émotionnellement parlant)



A la St Sylvestre, c'est aussi différent: ils font des feux d'artifice. En Alsace aussi d'ailleurs. Ma fille est née un 31 décembre à 22h40 à Strasbourg et pendant qu'on me recousait que je lui faisais ses premiers câlins, je voyais le bouquet final par la fenêtre de la salle d'accouchement. Vous allez me dire, un tel chef d’œuvre valait au moins ça et je vous dirais que vous avez entièrement raison, mais que nous nous égarons, retournons au sujet de ce billet, s'il vous plaît!



En ensuite, après le Nouvel An...fini. Plus rien. C'est là que commence le rude hiver allemand. D'ailleurs quand on se souhaite la bonne année, on se souhaite "einen guten Rutsch", littéralement "une bonne glissade", dans la nouvelle année (ou sur le trottoir, c'est selon). Et c'est long l'hiver allemand, car plus rien ne vient nous distraire et mettre des étoiles dans les yeux des enfants.



Alors qu'en France, on fête la galette des rois, à la maison, au travail, au club de sport, à la frangipane. Et puis on souhaite "bonne-année-bonne-santé", et puis on va au ski et on fête la chandeleur (et mon anniversaire), puis le carnaval et ses beignets (ici aussi, mais sans beignets!). Bref, j'ai l'impression qu'on en fait moins au début de l'hiver et plus à la fin.



Mais qu'est ce que c'est bon, toute cette joie partagée, tous ces bons sentiments, tous ces "il faut qu'on réussisse à se voir avant Noël. Unbedingt!". Mais épuisant aussi, de mettre le paquet à ce point !

 

Photo: knipseline, pixelio.de



Et vous, on fête l'hiver comment, chez vous?

Repost 0
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 16:51

 

95442_R_K_by_Karin-Schmidt_pixelio.de.jpgC'est bien au chaud dans un de mes cafés berlinois préférés, lors de ma sacro-sainte récré du vendredi que j'écris ce billet. Je vais vous raconter l'histoire...de l'entrée dans l'hiver allemand. Attention, n'imaginez pas tout de suite le froid, le vent,, le verglas, les pneus-neige, non, non, plongez vous dans la douceur sucrée et confortable de l'Avent et de l'avant. Ça y est, vous êtes bien installés?

En France, on aime fêter Noël, c'est un fait. Mais un Noël français, c'est surtout synonyme de grosse fête de famille et d'enfants gâtés. En Allemagne, la période qui précède Noël est presque aussi importante que le 25 décembre en lui-même.



Et ç a commence même avant la fameuse période de l'avent à  proprement parler. Pour entrer dans l 'hiver en douceur, à l'heure ou les jours raccourcissent et où la nuit tombe (très) tôt, les enfants fêtent la Saint Martin, qui a lieu le 11 novembre. Ils décorent des lanternes en papier et défilent en tenant fi èrement au bout d'un bâton leur lanterne éclairée d'une bougie. Je ne connaissais pas cette tradition que j'ai découverte cet automne dans le jardin d'enfants de ma fille. Tous les enfan ts, accompagnés de leurs parents, ont marché dans les rues autour de la Kita, à la nuit tombée, en chantant des chansons et à la fin, on s'est tous retrouvés autour d'un feu de camp et d'un verre de vin chaud. Gemütlich...DSC06666.JPG

 

 

Ensuite vient le premier dimanche de l'Avent, c'est ce dimanche justement et aujourd'hui, les personnes que j'ai saluées, les caissières comme les amis, m'ont souhaité « un heureux premier dimanche de l'Avent ». Vraiment pas comme en France, donc, où l'on se contente, au mieux, d'allumer la première bougie de la couronne de l'Avent. A compter de ce dimanche, et pendant 4 semaines, les Allemands décorent leur maison (mais ne font pas tout de suite le sapin!), préparent des petits sablés de Noël avec les enfants, se retrouvent entre amis ou entre collègues à l'occasion des Weihnachtsfeiern (fêtes de Noël, véritables institutions). C'est le temps des bougies allumées (encore plus que d'habitude, les Allemands étant particulièrement fans d'ambiances intimistes), de la cannelle à profusion, des fruits secs, du vin chaud, des marchés de Noël, des biscuits fait-maison qu'on offre dans des jolies boîtes, des cartes de vœux envoyées à (ou avant) Noël plutôt qu'à Nouvel-An...et des calendriers de l'Avent.



Je m'y étais mise depuis quelques années, au calendrier de l'Avent. Vous aussi peut-être, mais ici, rien à voir avec le calendrier en carton à l'effigie de t'choupi ou de Barbie avec des petites fenêtres prédécoupées derrière lesquelles se cache du mauvais chocolat... Non, ici, un calendrier de l'Avent se prépare avec tout l'amour que l'on porte à la personne à qui il est destiné...enfant ou adulte (oui, ce n'est pas que pour les petits!). Cette année, pour mes enfants, j'ai cherché avec grand plaisir tout plein de petites babioles à moins de 1 € que je vais fourrer, avec deux trois chocolats, dans une guirlande de petites pochettes que j'accrocherai à la rampe d'escalier. Chacun une...mais ce n 'est pas moi qui ai réalisé ces calendriers de l'Avent de mes blanches mains...(faut pas déconner quand même je suis une mère en Allemagne, mais pas une mère allemande...là il me reste encore beaucoup de chemin à faire et de dextérité à acquérir dans mes petits doigts!). J'ai hâte de voir la petite frimousse de mes Loulous au matin du 1er décembre !

 

(à suivre...!)

Repost 0
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 21:46

 

88544_R_K_B_by_S--Hofschlaeger_pixelio.de.jpgIl est 21 heures, je suis devant mon ordinateur et je suis fière de moi. Bon a priori, c'est comme tous les soirs, rien ne change, donc pas de quoi être fier de soi... Mais là, il y a quelque chose qui change.

 

Cette soirée était particulièrement réussie.

 

Les enfants étaient de bonne humeur, détendus, ils ont bien mangé, n'ont pas râlé quand j'ai sifflé la fin des dessins animés. On a bien rigolé en faisant les gestes de la comptine « meunier, tu dors ». On a pris le temps de parler des saisons qui changent (hop, petite révision au passage, ma fille « saute » la moyenne section pour cause d'expatriation en Allemagne pour un an, alors ma grosse crainte de maman prof, c'est qu’elle « ait du retard »...je sais, n'importe quoi!), on s'est amusés à compter en français et en allemand...Ils se sont endormis tout de suite, pas de rappels inutiles. Bref, une soirée parfaite.

 

Et pourtant... ce qui changeait par rapport à d'habitude, c'était que j'étais toute seule. Seule maître à bord pour « gérer » les enfants car ma moitié est en déplacement. Et je dois reconnaître que les soirées, entre 18 heures et le coucher des Loulous à 20h30, ça me stresse quand je dois les passer seule. Le repas à préparer, le bain à donner, les enfants fatigués, laver les dents, pipi au lit, une histoire, une chanson...tout ça est chronométré pour ne pas qu'ils s'endorment trop tard et ça me met dans un réel état de tension.

 

Mais aujourd'hui, j'ai décidé d'aborder les choses différemment. On était rentrés tard parcequ'on avait passé l'après-midi avec une copine et sa fille dans un Kindercafé. Quand j'ai vu l'heure qui tournait je me suis dit, « ohlalala » ça va être la course encore ce soir, les Loulous ont intérêt à filer droit. Et puis non, je me suis dis que je n'avais pas envie de ce stress, de cette pression que personne ne m'impose si ce n'est moi. J'ai donc changé mon fusil d'épaule en me disant « on verra bien, chaque chose en son temps » et en décidant de ne pas regarder ma montre de la soirée.

 

Résultat, j'ai choisi de donner le repas aux enfants (et à moi, puisqu'on dîne toujours en famille) avant le bain. Avant ça,on est allés chercher du linge au sèche-linge (qui se trouve dans la laverie collective au sous-sol de notre résidence, donc on a pris notre fameuse carriole pour pouvoir transporter le linge et les enfants !) J'ai cuisiné tranquillement (enfin si réchauffer une poêlée forestière s'appelle cuisiner!), tout en rangeant la cuisine et en mettant la table pendant que Loulou prenait son bib seul et que Louloute regardait un petit dessin-animé. Après le repas, on a téléphoné à ma belle-mère dont c'était l'anniversaire et à papa et ils sont montés prendre leur bain. Le tout sans stress, sans cris, sans énervement de ma part. Après le bain, j'ai lu des histoires à chacun de mes enfants et chanté leurs chansons préférées et j'ai couché des Loulous qui sentaient bon le shampoing. Ah oui, avant ça j'ai même eu le temps de remettre la housse de couette de ma Louloute (et quand on sait comment j'excelle dans cet exercice...hum hum [qui pratique aussi la technique dite « du fantôme » pour mettre les housses de couettes?] on s'étonnerait presque que j'aie réussi à faire ça sans pester et que le résultat soit concluant ! ).

 

Je n'arrive pas à croire que j'aie réussi à faire autant de choses en seulement 1h30, sans m'énerver, sans râler contre les petits contretemps qui sont le lot de ce genre de soirée... et surtout, ce à quoi je ne croyais pas au début de la soirée, en couchant les enfants exactement à la même heure que d'habitude ! Quand j'ai regardé ma montre en quittant la chambre de ma fille, j'aurais parié qu'il était plus tard...

 

Voilà, une soirée avec des enfants charmants et une maman détendue...Y aurait-il un lien de cause à effet ?

 

Photo: S. Hofschlaeger, pixelio.de

Repost 0
Published by C-cilou - dans Ma vie de maman
commenter cet article
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 09:41

502520_R_by_Robert-Kneschke_pixelio.de.jpgJe vous vois venir bande de petits coquins, mais non, ce n'est pas ce que vous pensez, le facteur n'a rien à voir avec l'origine du petit dernier...

 

Le point commun entre un facteur et une maman d'enfants en bas âge, au foyer, est lié au nombre de pas effectués dans la journée, visez un peu:

 

Une réceptioniste effectue 1200 pas dans sa journée, en moyenne

Un graphiste, 1400 pas

Un manager, 3000 pas

Un vendeur, 5000 pas

Une mère au foyer, 13 000 pas

Une mère au foyer avec des enfants en bas âge, 18 000 pas

...égalée seulement par un facteur qui en effectue également 18 000 par jour.

 

Edifiant, non?

 

Alors je vous laisse imaginer la maman d'enfants en bas âge vendeuse en activité..., elle doit exploser le high score !

 

(Source: Monika Nowotny, Iron Mom)

 

Photo: Robert Kneschke  / pixelio.de

Repost 0
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 21:15

 

535599 R K B by www.liligraphie.de pixelio.deJ'ai la chance d'être gâtée par BamBinou tous les mois, mais maintenant c'est à votre tour à vous.

Vous avez la possibilité de gagner un bon d'achat de 50 € sur le site et un calendrier de l'avent personnalisable avec le prénom de votre enfant.

Pourquoi ? Parce que c'est l'anniversaire de BamBinou (1 ans déjà!) et que ce site est tellement sympa qu'il vous offre des cadeaux pour son propre anniversaire.

 

Pour jouer, c'est facile, il suffit d'aller sur cette page Facebook

- d'en devenir fan

- et d'écrire quelques lignes pour souhaiter un joyeux anniversaire à BamBinou, de façon originale, poétique, décalée, humoristique, comme vous voudrez.

 

La plus belle, la plus originale, la plus touchante déclaration recevra les 50 € de chèque cadeau et le calendrier de l'avent.

Vous avez jusqu'au 26 novembre minuit pour jouer, donc plus que 4 jours...alors, remuez vos méninges et soyez la chanceuse qui gagnera ce superbe lot.

Bonne chance et à vos vœux !

 

Photo: www.liligraphie.de  / pixelio.de

Repost 0
Published by C-cilou - dans Ecolo & Co
commenter cet article
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 21:52

DSC06649.JPGChers lecteurs fidèles...

 

Ne vous inquiétez pas, toute la famille va bien.

Ne vous inquiétez pas non plus, je n'ai pas épuisé les sujets dont je veux vous parler ni les anecdotes que je veux raconter. Ma famille et ma vie en Allemagne sont des sources inépuisables d'inspiration !

Mais je n'ai tout simplement pas eu le temps ces derniers jours.

J'ai eu plusieurs projets sur lesquels j'ai travaillé...vous en saurez bientôt plus sur l'un deux, un vrai grand et beau projet qui mobilise tout mon temps et toute mon énergie.

Et puis les "articles à l'arrache", moi, je ne sais pas écrire. J'ai besoin de tourner les phrases longtemps dans ma tête avant de les mettre sur l'écran et ensuite je mets du temps à écrire mes articles, donc impossible de caser ça en cinq minutes avant d'aller me coucher...!

Je pense recommencer à publier cette semaine...

 

En attendant, je vous livre une info de premier plan... on a retrouvé Doudou...pas le vrai, non, mais un double neuf sur Internet parce que Louloute nous a fait un gros coup de blues parce que Doudou lui manquait, comme quoi, moi qui croyais qu'elle était vite passée à autre chose...

 

PS: alors, qui saura me traduire ce qui est écrit sur la photo?

Repost 0
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 08:43

Ce n'est pas un scoop, à Berlin, il fait froid en hiver. Très froid même. En 2006, j'ai connu une température de  -17° en journée ! La buée formée sur mon écharpe quand je respirais, le visage bien caché, gelait instantanément. Et ces deux dernières années, alors que nous passions l'hiver bien au chaud en France (oui, tout est relatif!), nos amis allemands avaient des quantités de neige assez incroyables. En gros, la neige n'a pas fondu entre décembre et mars, chose que je n'avais pas connu à l'époque où on y habitait. Il y avait même tellement de neige que les enfants allaient à l'école en luge ! Quand on a annoncé ça à la Louloute lorsqu'on a su qu'on partirait à Berlin, elle avait les yeux qui brillaient d'envie... Bon quand elle comprendra qu'en hiver, sous la neige et par -17° il faudra bien mettre des pantalons, elle déchantera sans doute.

 

Donc on s'est bien équipés contre le froid, on a emporté nos moon-boots, des combis de ski pour les enfants, des gants... et j'ai dégoté une adorable chapka pour mon Loulou sur BamBinou avant de partir... regardez comme elle est jolie.

ido-w10bchapu27_5.jpg

Extérieur velours, intérieur polaire, 100% coton bio, deutsche Qualität... non, französische Qualität ! La marque c'est IDEO, une entreprise qui sait concilier mode, respect de l'environnement et commerce équitable (j'en avais déjà parlé là, puisque j'avais déjà commandé une jupe de cette marque pour ma fille). Et cette chapka existe aussi dans un joli coloris cerise qui sierra aux petites demoiselles frileuses (visez un peu l'effet "peau de mouton", trop mignon!).

 

Et sur BamBinou j'ai trouvé également un produit qui me suivra de près cet hiver à Berlin: le soin "Atchoum" de Néobulle.

h2-soin_atchoum.jpg

Un cocktail d'huiles essentielles qui aide à lutter contre le rhume et la sentation de nez bouché, à utiliser en petits massage sur le thorax, le dos, la naissance du cou dès les premiers symptômes. Et ce qui est bien, c'est que c'est ce soin est adapté à toute la famille, y compris les bébés. Et vous savez quoi, j'ai commencé ce soir car j'ai la gorge qui me picote un peu...Je vous dirai si ça a bien marché !

 

Et vous, vous vous préparez comment pour faire face à cet hiver qui s'annonce encore rigoureux?

Repost 0
Published by C-cilou - dans Ecolo & Co
commenter cet article
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 08:53

 

 

tn_1320443094786.jpgVoilà, c'est tout ce qu'il nous reste de Doudou, le fidèle ami de ma fille. Une pauvre petite patte déchirée, tombée quelques jours avant sa disparition. Louloute a perdu son compagnon il y a quinze jours, dans le métro. Il avait vécu, le pauvre... il avait même été opéré et recousu. Il sentait mauvais (interdiction de le laver depuis des semaines), il partait en lambeaux. Mais qu'est-ce qu'il avait été important, Doudou, ces derniers temps, toujours à ses côtés lors de ses premiers jours au jardin d'enfants allemand, lorsque tout était si nouveau pour elle. Toujours avec elle dans son lit, à vélo, sur le toboggan.

Elle avait perdu le double il y a quelques temps et nous savions que la perte de Doudou (presque inévitable, vu qu'il l'accompagnait systématiquement, donc les chances de le perdre étaient très élevées) signerait la fin de l'objet transitionnel.

Mais, ça, ça ne se décrète pas. Parce que l'objet en lui-même peut cesser d'exister, mais le besoin est toujours là, et chez ma Louloute, il est particulièrement marqué, depuis très petite (à 5 mois elle avait déjà identifié ce doudou comme le sien et en avait besoin pour s'endormir).

La première heure sans Doudou a été difficile, elle a pleuré, gémit, déploré la perte de son meilleur ami. Et, alors qu'elle avait toujours refusé qu'on lui donne un doudou-remplaçant (quand il nous était arrivé de le perdre momentanément, ou quand nous voulions le laver), elle a finalement jeté son dévolu sur un nounours de son frère (dont ce dernier se fiche éperdument, vu qu'il a son pouce... et sa mère). Après avoir passé quelques jours à demander si le conducteur du métro avait finalement retrouvé son Doudou, elle a fini par ne plus en parler.

Et maintenant, Nounours est devenu son doudou, avec la même consommation et le même degré d'addiction que son fameux prédécesseur (et accessoirement, la même saleté, puisqu'il a la bonne idée d'être d'un blanc immaculé).

Et c'est comme si Doudou, le seul, l'unique, l'irremplaçable, n'avait jamais existé...

 

Mais à moi, il me manque quand même un peu, Doudou...

 

PS : ça ne vous semble pas scandaleux que personne n'ait ramassé ce doudou et ne l'ait rapporté aux objets trouvés de la compagnie de transports en commun ? Moi je suis sûre que je l'aurais fait, c'est quand même précieux, un Doudou. A moins que personne ne l'ait identifié comme tel...Ce qui est fort possible vu l'état de délabrement de l'objet. J'imagine bien « Ah, tiens, une lavette, mais qu'est-ce qu'elle vient faire dans le métro ? Je la mets à la poubelle.. »

Repost 0
Published by C-cilou - dans Ma vie de maman
commenter cet article
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 19:02

 

 

tn 1320440630636Depuis que nous sommes arrivés à Berlin, j'ai plein de temps pour mes enfants. Surtout pour mon Loulou parce que sa sœur, elle, va au jardin d'enfants jusqu'à 15 heures en général. Nous avons donc toute la matinée, Loulou et moi, pour profiter l'un de l'autre et je dois dire qu'habiter l'Allemagne (ou à Berlin ? Je n'arrive pas encore à voir si c'est une spécificité berlinoise ou une généralité allemande) est une sacrée chance.

Déjà, il y a des parcs à foison. Et pas des parcs genre chez moi avec un vague toboggan et un vieux « tape-cul » (ben oui, vous voyez de quoi je parle, je ne connais pas le terme officiel!). Non, une aire de jeux 4 étoiles, avec des balançoires pour bébé, des tyroliennes, des trampolines, des bac à sable digne de ce nom et des toboggans à tire-larigot. Rien que dans mon quartier il y en a au moins cinq.

Ensuite, il y a les Kindercafés. Des cafés super confortables avec des jeux pour les enfants. Genre le « poussette café » à Paris, mais sauf qu'ici il n'y en a pas qu'un, il y en a des dizaines. Pratique pour donner rendez-vous à d'autres copines mamans et papoter pendant que la marmaille s'éclate.

Mais surtout il y a les « Krabbelgruppen », littéralement « groupes où les enfants font du 4 pattes ». En fait ce sont des regroupements de parents (souvent de mamans), organisés par des associations et qui permettent aux enfants qui ne sont pas gardés en collectivité et qui ont à peu près le même âge, d'avoir quelques contacts avec leurs semblables (et accessoirement aux mamans qui ne travaillent pas de ne pas péter un câble en restant enfermées dans leur cuisine). Je vais à deux groupes différents et en général, ça commence par un petit-déjeuner en commun, puis jeux libres pour les enfants avec parcours de motricité, jeux sensoriels, piscine à boule..., encadrés par une éducatrice et on finit par s’asseoir en cercle par terre avec nos bambins sur les genoux pour chanter tous ensemble des petites comptines, des chansons à gestes, etc. Loulou adore ce moment, il essaie de refaire les gestes, c'est adorable de l'observer. Et moi ça me permet d'apprendre plein de chansons allemandes que je ne connaissais pas et me donne des idées d'activités à refaire à la maison avec lui.

Et le jeudi, Loulou a son cours de peinture ! Oui, il n'est jamais trop tôt pour commencer à être créatif et nous lui prédisons une grande carrière d'artiste-peintre, même s'il porte plutôt le prénom d'un musicien et/ou d'un écrivain ! En fait, cela se passe de la manière suivante, une petite pièce est tapissée du sol au plafond avec du papier à dessin par la dame qui anime l'atelier (et qui est « pédagogue et thérapeute de l'art », pour les germanophones, veuillez excuser cette très mauvaise traduction de Kunstpädagogin und -therapeutin!). Les enfants, d'environ 18 mois à 2 ans et demi se munissent de pinceaux ou d'éponges qu'ils trempent allègrement dans la peinture (rouge tout d'abord, une couleur qu'ils perçoivent bien et qu'ils apprécient souvent) et s'en donnent à cœur joie en l'appliquant sur les murs et le sol. Loulou s'est éclaté, il a tenu vraiment très longtemps, de manière très concentrée. Bon, il a fait quelques pauses « câlins et pouce », en profitant pour tartiner tout aussi allègrement ses mains pleines de peinture sur mes vêtements, mais il s'est vite remis à l'ouvrage et a tenu au total 50 minutes.

Le seul gros inconvénient de ce cours de peinture c'est...la peinture en elle-même qui contrairement a ce qu'a dit l'animatrice ne s'en va pas des vêtements et mon jean préféré est donc irrémédiablement fichu.

 

Et quand on a ni gym, ni peinture, ni chanson, ni rencard au troquet, Loulou et moi on se fait une petite matinée tranquille à la maison, on joue, on écoute un peu de musique (ah, les chants de Noël!), on lit des livres, on câline (beaucoup) et surtout, on SORT. Monsieur n'est pas casanier (contrairement à sa sœur!). Dès qu'il est debout, il se campe devant la porte d'entrée et fait « broum, broum » en tapant du pied. Ce qui veut dire, en langage Loulou « Bon, quand est-ce qu'on sort [en bus, en métro, en voiture, en poussette, peu importe!], je m'impatiente, moi ! ». Et quand enfin vient l'heure de sortir s'aérer, Loulou n'aime rien tant que marcher, le nez au vent, s'arrêter à la moindre feuille morte tombée par terre (c'est pour vous dire si, en ce moment, on n'avance pas vite à ce rythme là!), repartir dans le sens opposé, s’asseoir sur une petite marche, jouer avec un portillon, observer un camion-poubelle... Bref, prendre son temps, prendre le temps de vivre et ça tombe bien, je suis maman à plein temps en ce moment ! Comme toutes les mamans, me direz-vous, même celles qui travaillent...alors disons que je suis une maman à plein-temps...avec plein de temps !

Repost 0
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 22:21

 

136808_R_by_Ines-Friedrich_pixelio.de.jpg

♥ Des oursons Haribo (Gummibärchen). Pas du tout le même goût et la même consistance qu'en France

♥ Un chaï tea latte pris à la librairie avec le journal du jour

♥ Un yaourt en pot de 250 g. Avec des grains de müsli dedans.

♥ Une Bionade au coing, ou au sureau

♥ Du pain complet aux graines de tournesol

♥ Une tartine Philadelphia + confiture de framboise au petit-dej

♥ Un verre d’Apfelschorle (jus de pomme + eau pétillante)

♥ Des bonbons Ampelmännchen (parfum vert, inconnu en France : « aspérule odorante », Waldmeister)

♥ Des Tofiffee

♥ Un petit pain rond (Brötchen) aux graines de courge.

♥ Du Rote Grütze (sorte de mélange de fruits rouge, assorti de crème anglaise)

♥ Une mousse de fromage blanc parfum Straciatella (Leckermäulchen, de préférence, une marque de l’ex RDA !)

♥ Une glace au yaourt. Ou du chocolat au yaourt.

♥ Ou un yaourt à l’aloë vera

♥ Des tranches de gouda tellement épaisses qu’on a l’impression de croquer dans du beurre frais.

♥ Un verre de jus d’orange Hohes C

♥ De la confiture à la groseille à maquereaux

♥ Du Nutella au chocolat blanc

 

Et encore, je ne vous parle même pas de tous les biscuits de Noël, pains d'épices et autres tisanes à la canelle à boire au coin du feu avec des grosses chaussettes en laine enroulée dans un plaid.

 

 

Bref, qui a dit que l’Allemagne c’était (que) saucisses, charcut’ et compagnie ?

 

  photo: Ines Friedrich  / pixelio.de
Repost 0

  • : C-cilou et ses loulous
  • C-cilou et ses loulous
  • : Des trucs de Mamans..mais pas seulement !
  • Contact

Soit dit en passant

Je suis de retour... ou pas.

 

 

Rechercher

C'est qui C-cilou?

 

Maman de deux Loulous (4 ans et 20 mois), prof en congé parental, mariée à Monsieur C-cilou.

Je blogue pour répondre à une irrésistible envie de de décrire le quotidien, pour lui donner plus de saveur, le rendre plus rigolo et doux, comme un ourson haribo...et éviter que ma mémoire ne se vide à la vitesse d'un paquet de bonbons ! Je blogue pour prendre du temps pour moi, pour me poser, réfléchir, comprendre, partager.

Depuis Septembre 2011, nous vivons à Berlin (oui, oui, en Allemagne).

Me contacter

C_cilou_loulous@yahoo.fr

je suis une maman bambinou

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez C-cilou sur Hellocoton

Bannière

Photos (de gauche à droite) © Tom Kleiner © Utaaah © Klaus Gerhardt

pixelio.de