Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 23:02

Eh oui, ça y est, les résultats sont tombés un peu avant et je sais depuis aujourd'hui en fin d'après-midi que je suis admissible  et que d'autres réjouissances m'attendent très porchainement...

 

J'ai passé la journée à cliquer tous les 1/4 d'heures pour voir si c'était tombé. Pas facile de se concentrer dans ces conditions. Et puis à 16 h, j'ai laissé tombé pour effectuer ma sortie de la journée...THE sortie. Pour ce faire, j'ai troqué mes chaussons contre mes boots camel que j'aime d'amour, j'ai enlevé mes lunettes et mis mes lentilles pour pouvoir avoir le plaisir de chausser mes nouvelles lunettes de soleil Ray-Ban, pour aller...Pour aller où? Au pain ? Non, mieux que ça quand même ! A la boîte aux lettres ? Naaann, carrément mieux ! Ben où alors ? Ben....dans mon jardin pour...étendre le linge. Ben oui. Une petite sortie sans prétention, quoi.On a des joies simples quand on mène une vie d'hermite, comme moi.

 

Bon, ensuite, je suis quand même allée chercher mes enfants à la crèche et à l'école, histoire de ne pas m'être pomponnée pour rien et, sur le chemin, mon portable a sonné. Oh, tiens, un sms de ma copine P., voyons voir "Félicitations!"....OUahhhh, punaise, je suis admissible, youhou ! Les résultats étaient tombés à 16h30 alors que je n'y croyais plus pour aujourd'hui. Jje suis allée chercher ma Louloute, le coeur léger, le portable greffé à l'oreille, recevant sms sur sms de toute ma famille et amis, dans toutes les langues: "congratulations !", "You worth it!" "Mazel Tov" "Glückwunsch!" (pourtant, aucun destinataire étranger n'avait reçu ce sms, si ce n'est mon amie Jule, mais va savoir pourquoi, dans ces moments d'allégresse, les gens - et moi la première - ont envie de parler étranger. C'est pareil pour les anniv', vous avez remarqué, sur Facebook notamment, que tout le monde y va de sa petite phrase en slovène ou en ouzbèk?)

 

Voilà, pas de champagne ce soir, je supporte mal l'alcool et comme je comptais réviser, j'avais besoin d'avoir les idées claires. Par contre, deux bonnes heures de boulot, le moral gonflé à bloc !

 

Bon, il va sans dire que je ne serai pas beaucoup sur mon blog dans les prochains temps, quelques articles par ci par là, mais pas de folies. J'ai un objectif, moi.

 

Merci en tous cas pour votre soutien à tous et à toutes !

Repost 0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 07:52

Spiegelei2.jpgL'article de Baby Pop sur ses petites bizarreries m'a bien fait marrer et réflechir aux petites choses que j'affectionne, qu'elles soient un peu zinzin ou pas, aux rituels auxquels je me plie parfois et aux petits plaisirs de la vie tout simplement...

 

 

J'aime sentir l'odeur de l'intérieur des protèges cahiers en plastique.

 

J'aime m'assoir en tailleur par terre pour plier du linge, trier des papiers, faire des albums photos. Plus j'étale les papiers et photos en étoile autour de moi, plus je me sens bien !

 

J'aime me recoucher après le biberon de 5 heures du matin en me disant que j'ai encore au moins deux bonnes heures de sommeil.

 

J'aime bien quand mon oeuf sur le plat atterrit intact sur mon assiette, je prends toutes les précautions pour le faire glisser sans le retourner ou le plier.

 

J'aime agraffer des feuilles. J'ai l'impression de prendre ma vie en main quand je saisis une liasse et que je donne un grand coup d'agraffeuse dedans.

 

J'aime beaucoup aller jeter un oeil sur mes enfants endormis avant d'aller me coucher, ça me donne systématiquement le sourire et c'est bien, d'aller se coucher avec le sourire.

 

J'aime bien "gnougnouter". Et là, non, je ne vous expliquerai pas ce que c'est...Mais mes frères verront  certainement de quoi je parle ! Rien de bien méchant, rien de sale, mais rien de très avouable non plus !

 

J'aime faire des listes et barrer rageusement les choses faites. Il m'arrive même de rajouter en bas de la liste des choses déjà faites mais que je n'avais pas pensé écrire, juste pour le plaisir de les barrer aussi et de voir que peu à peu, il y a plus de choses faites que de choses à faire sur ma liste.

 

J'aime l'odeur de la bougie qu'on vient juste d'éteindre. Un odeur d'anniversaire et de soirées d'hiver.

 

J'aime entendre la pluie crépiter quand je suis dans la voiture ou mieux encore...sous la capuche de mon K-Way!


 

Vous voyez, j'ai des joies simples...

 

Et vous?

 

Image: Etak / pixelio.de

Repost 0
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 07:03

Cela fait deux ans que mon Amour n'a plus de Père. Deux ans que mes enfants n'ont plus qu'un Grand-Père.

Aujourd'hui, je devrais me mettre à réviser...mais votre souvenir, cher Jean-Luc, vaut tous les concours du monde.

 

Mon Beau-Père Jean-Luc est mort d'un cancer à 55 ans. Il est parti "à mi-chemin" entre mes deux enfants, entre ses deux petits enfants. Quand il nous a quittés, ma fille avait 14 mois, et 14 mois après sa mort, mon fils est né.

Cela faisait trois ans qu'il se battait contre la maladie. Il a  beaucoup souffert et la naissance de sa petite-fille lui a donné beaucoup de joie et d'espoir dans son combat. Je me rappelle comme il en parlait avec fierté, comme il la trouvait jolie, comme il louait ses cheveux qu’il disait "blonds comme de l'or", comme il aimait la tenir sur ses genoux. La dernière fois que je l'ai eu au téléphone, c'était pour lui annoncer ses premiers pas. J'ai eu l'impression qu'il pleurait de joie. Il nous félicitait de ce progrès...mais nous n'y étions pour rien ! Tant pis, cela lui faisait tellement plaisir...

Je me souviendrai de sa générosité, de son plaisir d'être en famille, entouré des siens, de sa serviabilité, de son sourire...

Il n'aura pas eu la chance de voir comme elle est devenue belle, sa petite L., et comme elle est gentille et douce. Il n'aura pas eu la joie de se savoir grand-père une seconde fois, d'un garçon cette fois-ci, qui l'aurait sans nul doute comblé de fierté.

 

Cela fait deux ans et je pense souvent à vous, Jean-Luc. Il est de mon devoir de vous faire vivre au travers de mes enfants, de leur parler de vous, de ce grand-père exceptionnel qu'ils n'auront que peu ou pas connu... et soyez sûr que vous ne quitterez pas de sitôt nos cœurs et nos mémoires...

Repost 0
Published by C-cilou - dans Ma vie de maman
commenter cet article
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 22:14

IMG_0022.jpgVendredi prochain, le 25 mars, je saurai si je suis admissible à mon concours au non, rappelez-vous...

Pour l'instant, j'arrive encore à dormir et je n'ai pas encore l'estomac trop noué. Je ne sais pas si j'en dirai autant jeudi soir. En tous cas, j'aurai une bonne excuse pour aller dès le début de la semaine "faire (régulièrement) un petit tour sur Internet" et vérifier si les résultats sont tombés. On ne sait jamais, peut-être qu'ils tomberont en avance...L'espoir fait vivre.

 

Si je suis admissible, alors là il va falloir mettre les bouchées doubles, parce que, même si j'ai continué à réviser entre janvier et mars, il faut que je donne encore un sacré coup de collier si je veux être à peu près opérationnelle mi-avril (autant dire...après demain). Ensuite il faudra que je remette en place tous mes garde-fous, grigris, et autres potions, que je prenne rendez-vous avec une voyante une homéopathe... et tout ça, ça prend du temps, ma foi ! Il faudra aussi que j'organise mon voyage jusqu'à Reims, lieu où ont lieu les oraux...ce qui pour moi équivaut à traverser la France de part en part.

 

Et si je ne suis pas admissible? Ben je filerai me cacher sous terre, envahie par la honte. Je sais, ça peut sembler un peu extrême comme sentiment, la honte. Après tout je ne joue rien de vital dans ce concours. Mais de la même façon que je serai fière de moi si j'arrivais jusqu'au bout, je pense que je serai certes déçue d'être recalée, mais surtout, que j'aurais honte de moi. Honte d'avoir osé croire que je pouvais réussir ce concours ambitieux, honte d'avoir placé la barre trop haut, honte de décevoir ceux qui m'ont soutenue et croient en moi et surtout honte d'avoir embarqué mon chéri là-dedans, parce que ce concours, il faut dire qu'on le passe quasiment à deux. Sur le plan pratique et logistique, il fait en sorte que je puisse réviser quelques heures par jour, prenant sur son propre temps de travail ou de repos. Sur le plan intellectuel, il me guide, me conseille, m'aide à préparer la question d'histoire, me remotive quand je suis à plat, me rassure quand je doute. Honte donc d'avoir demandé un tel investissement de sa part et de n'avoir pas su en être à la hauteur. Bon, c'est vrai, on peut dire pour ma défense que je n'ai pas préparé dans des conditions faciles. Mais grâce à tous ces aménagements, ce n'était pas infaisable non plus.

 

Enfin, on verra dans 5 jours...

 

On verra aussi si je pourrai faire tout ce que j'ai prévu pour l'après concours* dès le week-end prochain ou s'il faudra que j'attende fin avril-début mai...

 

* à savoir: partir en week-end à Amsterdam avec mon amie Jule (mais ça, c'est déjà réservé pour début mai), finir la déco de notre chambre à coucher, commencer les albums photos de Loulous, passer quelques jours à Paris (les copines, faites chauffer la bouilloire pour l'eau du thé: j'arrive!), écrire quotidiennement pour mon blog, lire des livres en français (et pas en allemand du XIXème siècle) et plein d'autres choses encore, mais je vous racontrai ça en temps voulu !

 

Image: Hans Snoek - www.hs.buch.de / pixelio.de

Repost 0
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 07:01

 

DSC06345.JPGJ’essaie de faire attention à l’environnement, mais je dois avouer que si, en plus d’être écologique, un geste ou un produit est aussi économique, ça m’arrange… Je préfère savoir qu'un produit vert ou bio ne me coûtera pas plus cher qu'un produit « normal »...quand on est en congé parental, chaque centime compte. Donc priorité aux gestes  « écolomiques » (ou « éconogique », c’est selon !)

Quand j’étais enceinte de Loulou (et que je n’avais que ça à faire…) je me suis livrée à de savants calculs, couplés à une quasi étude de marché, pour savoir si ça valait vraiment le coup financièrement de troquer les carrés de coton pour le change contre les lingettes lavables.  Calculette à la main, j’ai évalué le nombre de cotons par change, le nombre de changes par jour, puis par an, sur environ deux ans et demi de port de couches et enfin le nombre de cotons sur toute la période…je vous passe la suite des calculs, sur le nombre de cotons par paquets, donc le prix individuel d’un coton…bref !

Et alors…me demanderez vous…eh bien alors, l’utilisation de lingettes lavables constitue une économie de 170 € environ, selon les marques, donc pas négligeable ! Et ça peut même être carrément plus rentable si, au-delà des deux ans et demi (voire plus, selon l'enfant!) on réinvestit ces lingettes en les utilisant à la place du Sopalin.

 

Je ne regrette pas du tout d’être passée aux lingettes lavables, parce qu’en plus d’être «écolomiques », elles sont très simples d’utilisation. Je les lave en même temps que le reste du linge et elles passent au sèche-linge. Je distingue celles pour le visage et celles pour le siège (pas la même couleur de liseré). Sur la table à langer, j’ai une boîte en plastique qui ferme hermétiquement et je les mets dedans en attendant la prochaine lessive de serviettes, draps ou autres bavoirs. J'aime bien les lingettes Imse Vimse. Elles sont douces et en coton bio et on les trouve sur le site de BamBinou. J’en ai une cinquantaine, mais comme elles ont une grande surface, on n’est pas obligé d’en utiliser plein pour un change. On peu les plier et utiliser toute la surface. Du coup, je lave le stock environ une fois par semaine.

En plus de ça, je n’utilise que du liniment. C’est vraiment moins cher que les produits pour bébé qu’on trouve en grande surface ou en pharmacie et c’est complètement naturel. Le liniment de chez Néobulle  est très bien, mais si ça vous tente, vous pouvez aussi le fabriquer vous-même. Marjoliemaman vous en donne la recette !

Par contre, les couches lavable, ça ne m’a jamais vraiment convaincu. J’ai l’impression que pour le coup, contrairement aux lingettes, elles impliquent une surcroît de travail…mais je me trompe peut-être.

 

Et vous ? Lavable ou jetable ?

 

PS: Vous pouvez gagner un bon d'achat de 10 € et une remise permanente de 5% sur le site de BamBinou. Pour cela, il faut insérer un logo Bambinou sur votre blog ou site...Si ça vous intéresse, faites-le moi savoir par Mail ou par commentaire et je vous expliquerai la marche à suivre.

Repost 0
Published by C-cilou - dans Ecolo & Co
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 09:02

3_Zahnbrchen.jpgMa Louloute est une petite rusée. Comme la plupart des enfants, elle essaie de gratter quelques minutes de plus de temps passé avec nous, elle tente par tous les moyens de retarder l’heure où on va quitter sa chambre et surtout…a toujours  1001 raisons valables ou non, de venir nous retrouver dans le bureau où nous nous sommes remis au boulot (un jour, j’aimerais bien voir ce que ça fait d’être rappelée alors que je suis devant la télé…un jour, peut-être).

 

Récit d’une soirée ordinaire chez les C-Cilou

- 18h bain des Loulous

- 19 h repas en famille (oui, avec nous. On mange comme les poules, je sais mais comme on mange aussi à midi tapantes, ça ferait long de tenir jusqu’à 20 h)

- 19h30-20h visionnage quotidien du DVD du ballet Casse Noisette. Avec démonstration de danse en live.

- 20h : on monte (avec la ferme intention de la voir couchée à 20h15 dernier délai)

Début du rituel, avec, dans l’ordre (attention à ne sauter aucune étape sinon ça lui fait une raison de plus de se relever, genre « Maman, j’ai soif… » Mais oui, on y croit tous)

-          *Brossage des dents (avec l’inévitable jeu : je suis la dentiste et elle la patiente)

-          *Choix du livre

-          *Lecture de l’histoire

-          *Spray nasal / collyre ou autre traitement

-          *Recherche du Doudou dans la maison (il se planque toujours quand il faut pas, celui-là !)

-          *Restitution du Doudou

-          *Verre d’eau

-          *Réchauffage de la bouillotte et coinçage de celle-ci dans le pantalon de pyjama (ça ne s’invente pas : notre Louloute est accro à sa bouillotte et depuis qu’elle s’est endormie avec un soir où elle avait mal au ventre, elle ne veut plus s’en passer)

-         *Roulade avant sur le lit

-          * Négociation ferme pour qu’elle se glisse sous la couette

-         *Histoire racontée par maman (souvent récit d’un épisode de mon enfance)

-          *Bisou dit « papillon », envoyé avec la main, il « s’envolle » dans les airs à grand renfort de mouvements de doigts pour se poser sur sa joue et sur son pied (bonne raison de ressortir de dessous la couette !)

-          *Sortie de la chambre en laissant la porte ouverte...


Il est 20h35…c’est encore râpé pour le coucher à 20h15…et encore, c’est sans compter les fameux rappels, en général au nombre de trois, à piocher dans la liste ci-dessous :

-          *Maman, j’ai envie de faire pipi (alors qu’on lui a proposé d’aller aux toilettes au moment du coucher ! La coquine, elle se gardait ça sous le coude !)

-         *Parfois, elle va aux toilettes toute seule et revient nous voir en disant « ma bouillotte elle est sortie de mon pyjama, il faut la remettre… »

-          *Papa, mon Doudou il est tombé derrière mon lit (ben tiens…)

-          *J’ai froid (ben voyons, rappelle-moi ce qu’on t’a coincé sous le pyj ? ça serait pas une bouillotte par hasard ? Enfin,tu peux toujours tenter ta chance...)

-         * Papa, je me suis relevée pour boire et mon pyjama il est tout mouillé, il faut le changer…

-         * Maman, on a oublié de sortir mes habits pour demain…

-        *  Maman, Papa, j’ai entendu un bruit dans ma chambre…

-         * Loulou il m’a réveillé…  (ben voyons, ça fait 3 minutes qu’on t’a quittée, ne me dis pas que tu dormais à poings fermés)

-         * Maman, mon nez il coule (tiens tiens, et là, tu acceptes de te moucher alors qu’en journée il faut te courir après pour que tu daignes ne serait-ce qu’essuyer ta goutte au nez…)

*Papa, t’avais fermé la porte alors je l’ai réouverte (bien, mais t’avais pas besoin de venir nous le dire…) 

* Maman, après Noël, ce sera mon anniversaire, hein ? (oui, mais c’est dans 10 mois, chérie !)


Et ce soir, elle n’avait a priori aucune raison valable de se relever (comme tous les soirs, par ailleurs…), mais elle est quand même venue me voir dans le bureau. Quand j’ai vu la porte s’entrouvrir, je m’attendais à un truc encore bidon, qui allait me foutre encore en boule, mais elle a simplement dit « Maman…je t’aime » avant de repartir sur la pointe des pieds pour s’endormir quelques minutes après…à 20h40, un record ! Et moi, je fonds…

Repost 0
Published by C-cilou - dans Ma vie de maman
commenter cet article
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 22:33

751863473_34c36ef4b9.jpgLes accidents domestiques, ça n'arrive pas qu'aux autres. J'en ai une peur bleue et j'essaie d'anticiper au maximum. Nous avons mis des cache-prises, des bloque-portes, des barrières dans les escaliers. Nous avons trié les jouets de Louloute et enfermé les petits objets dans des boîtes qu'elle n'a le droit d'ouvrir qu'en l'absence de son frère. Nous avons éloigné tous les produits ménagers et médicaments de leur portée. Et pourtant...

 

Et pourtant Loulou, mon tout petit bébé, est tombé dans les escaliers, hier. Il ya deux mois, c'était sa soeur  qui avait inauguré l'exercice et qui s'était enfoncé une dent dans la gencive. Hier, c'était au tour du petit. J'étais seule à la maison, j'avais laissé Loulou avec sa sœur dans sa chambre, le sachant en sécurité dans cette pièce. Je suis descendue égoutter mes pâtes, en n'oubliant pas de fermer la barrière en haut des escaliers, parce que Loulou rampe très rapidement et se déplace sans aucune difficulté. D'en bas, j'entends Louloute me crier qu'elle veut descendre me montrer quelque chose et qu'elle n'arrive pas à ouvrir la barrière. Je lui réponds que j'arrive. Je l'entends ouvrir la porte et me dire quelques secondes plus tard "Maman! Loulou tombe dans les escaliers!". J'ai couru vers les escaliers et effectivement, il était en train de dévaler les marches, il en était à la 3ème. J'ai grimpé les escaliers 4 à 4 pour le rattraper.

 

Rien de grave au final, si ce n'est un minuscule bosse à la pommette que l'arnigel a bien vite faite disparaître. Plus de peur que de mal, comme on dit. Mais depuis hier, je ne cesse de revoir la scène, d'entendre le cri de mon bébé dans sa chute, de le voir se tordre le dos comme un chat en descendant, cambré, sur le ventre, de ressasser les mots que j'ai eu pour ma fille juste après la scène, trop durs et certainement inutiles puisque le fait d'avoir été aussi témoin de l'accident l'empêchera à présent d'ouvrir la barrière, de la revoir prostrée, de longues minutes au pied de l'escalier, pleurant à chaudes larmes...

 

C'est de la faute à qui? A moi qui n'aurait pas dû laisser mon fils sans surveillance? A ma fille qui aurait dû laisser la barrière fermée? Aux escaliers trop raides? A Loulou, trop agile et rapide? Mais ça ne sert à rien de savoir à qui la faute, l'essentiel est de se dire qu'on l'a échappé belle. Jusqu'à quand?

Repost 0
Published by C-cilou - dans Ma vie de maman
commenter cet article
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 21:24

 sonnenschein58 jpg004 2Quel est le point commun entre

-  Des chaussettes

- Des barrettes

- Des stylos

- Des CDs

- et des capuchons de feutre?

Réponse : leur capacité à disparaître pour ne plus jamais réapparaître. Comme happés par 

une sorte de faille spactio-temporelle…

 

Vous vous êtes tous aperçus que certaines chaussettes se séparaient parfois de leur moitié, comme ça, sans explication… et que l’on cherchait parfois pendant des mois, sans succès, la chaussette disparue pour finir par ranger l’orpheline dans un vieux sac avec d’autres chaussettes esseulées. Eh bien, c’est pareil pour les barrettes de ma fille. Je suis partie en vacances avec 5 barrettes…et je reviens avec seulement 3 vaillantes combattantes. Où sont les autres ? Nul ne le sait. Sans doute avec les chaussettes en mal d’indépendance sus-nommées.  Ou avec les stylos dont mon pot à crayons était plein il y a quelques jours encore et qui ont tous déserté en un rien de temps, emportant avec eux les capuchons de feutres rêvant d’horizons lointains. Ou encore avec les CDs…qui constituent, chez nous, le plus grand des mystères.  Nous avons perdu en quelques mois environ 5 CDs pour enfants, pouf, disparus, du jour en lendemain, sans laisser de traces…

 

Seraient-ils…dans la 4ème dimension ?

Repost 0
Published by C-cilou - dans Ma vie de maman
commenter cet article
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 21:03

3618983887_27f0925d43.jpgVous vous demandiez où j’étais ? Disparue de la toile depuis quasiment 10 jours…Non je n’étais pas plongée dans mes révisions pour les oraux (cela dit, j’essaie de m’y mettre sérieusement, même si c’est difficile tant que je n’ai pas les résultats d’admissibilité). J’étais en vacances chez Mamie, Mamoune, Papinou et Maminou, à l’autre bout de la France. Après nous avoir conduits là-bas, mon cher et tendre a dû rentrer pour travailler et je suis restée chez mes parents avec mes deux Loulous. Certes je n’ai pas énormément pu travailler, du moins, pas comme je l’aurais souhaité. Mais ce séjour m’a reglonflée: j’ai fait le plein d’amour familial et d’amitié, regardé les grands-parents tisser des liens avec leurs petits-enfants qu’ils voient trop peu, je me suis ressourcée et reposée…et surtout, je me suis désintoxiquée d’internet !


Heures passées sur Facebook : 0 / Heures passées sur des forums (autres que pro) : 0 (mais je reviens bientôt, les filles !) / Blogs lus : 0 / Articles écrits pour mon blog : 1 .


Cette déconnexion n’était pas le but premier de mon séjour, mais je me suis aperçue au bout de quelques jours que le « manque » se faisait moins sentir. De toute façon, les connexions étaient bien trop lentes pour que j’aie envie de « faire un petit tour sur internet » et l’ordinateur chez ma maman se trouve dans la chambre où ma Louloute dort, donc je n’avais même pas le temps des siestes et les soirées pour surfer. Donc au final, j’ai quand même travaillé. Peut-être même un peu plus que si j’étais restée à la maison toute seule avec les deux enfants, puisque c’étaient les vacances scolaires. En plus, mes parents se sont pliés en quatre pour s’occuper des Loulous, me laissant des plages de temps libre pour potasser ma grammaire.

Mais je suis quand même ravie de revenir sur la Toile, de retrouver mon petit blog, de lire les articles en retard sur les blogs des copines (enfin, je n’arriverai jamais à combler mon retard très rapidement, mais c’est un peu comme se dire qu’on a un paquet de Haribos dans le placard et savoir qu’on pourra toujours aller en piocher un ou deux à l’occasion…je viendrai donc piocher quelques articles savoureux dans vos blogs, dans les prochaines semaines et je m’en réjouis !) J’ai aussi plein d’idées d’articles en tête pour mon blog, que je suis impatiente d’écrire, à condition de trouver le temps !

Bref, une petite pause salutaire !


A part ça, je suis rentrée toute seule en train avec mes deux Loulous et ça s’est plutôt bien passé.  J’aurais pourtant parié pouvoir en écrire un article ! Mais non, rien de bloguable dans ce trajet pourtant d’une durée de 3h40 à part peut-être le moment où Louloute a décidé de se faire un trait d’ eye-liner avec son feutre rouge …mais sinon, rien, impec ce trajet avec deux Loulous en or.


Voilà, en tous cas, je suis contente de vous retrouver pour de nouvelles aventures de C-cilou et ses Loulous !

Repost 0
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 19:04

On ne doit pas comparer ses enfants. C'est pas bien.

Il n'empêche que je constate quotidiennement à quel point les miens ont leur singularité et combien il est difficile de calquer sur le second des gestes ou des habitudes que nous aurions pris avec l'aînée. Pourtant issus du même "moule", iIs suivent chacun leur voie et ce, depuis la naissance, affirmant leurs goûts, leurs préférences, leurs caractères bien différents. Tout cela pour que nous, parents, ne nous reposions pas sur nos acquis...

 

L'un est garçon, l'autre fille...

L'une est "doudou" quand l'autre est plutôt "pouce"...

L'un est très en avance sur le plan moteur, quand l'autre a développé le langage très tôt, mais a marché très tard...

L'un est câlin depuis le premier jour quand l'autre nous a très tôt clairement fait comprendre qu'elle n'aimait pas les bisous

L'une a les yeux ronds et l'autre les yeux en amande...

L'une est plutôt "biberon" et l'autre plutôt "yaourt"...

L'un est plutôt "vanille" quand l'autre est clairement "chocolat"...

L'une n'a pas une once de patience quand l'autre se montre très perséverant...

L'un mange comme un ogre quand l'autre a toujours pinaillé sur les repas...

L'une a rapidement fait ses nuits quand l'autre a mis beaucoup plus de temps à trouver le sommeil...

L'un a un caractère très trempé quand l'autre était beaucoup plus "docile" au même âge...

L'une apprécie la compagnie des autres quand elle joue quand l'autre aime jouer seul...

L'une ressemble à Maman et l'autre à Papa...

 

Et vous, à quel point vos enfants sont-ils différents?

 

Repost 0
Published by C-cilou - dans Ma vie de maman
commenter cet article

  • : C-cilou et ses loulous
  • C-cilou et ses loulous
  • : Des trucs de Mamans..mais pas seulement !
  • Contact

Soit dit en passant

Je suis de retour... ou pas.

 

 

Rechercher

C'est qui C-cilou?

 

Maman de deux Loulous (4 ans et 20 mois), prof en congé parental, mariée à Monsieur C-cilou.

Je blogue pour répondre à une irrésistible envie de de décrire le quotidien, pour lui donner plus de saveur, le rendre plus rigolo et doux, comme un ourson haribo...et éviter que ma mémoire ne se vide à la vitesse d'un paquet de bonbons ! Je blogue pour prendre du temps pour moi, pour me poser, réfléchir, comprendre, partager.

Depuis Septembre 2011, nous vivons à Berlin (oui, oui, en Allemagne).

Me contacter

C_cilou_loulous@yahoo.fr

je suis une maman bambinou

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez C-cilou sur Hellocoton

Bannière

Photos (de gauche à droite) © Tom Kleiner © Utaaah © Klaus Gerhardt

pixelio.de