Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 23:47

87456_R_K_B_by_S.-Hofschlaeger_pixelio.de.jpgJ’inaugure une série d’articles sur des sujets relatifs à des thèmes « interculturels » avec ce billet sur ma première visite chez le pédiatre allemand. Enfin, pas pour moi, pour mon Loulou qui nous a fait une belle otite.

 

Je m’attendais au pire avec cette première consultation parce que mes expériences passées avec la médecine allemande n’avaient pas toujours été positives. En général, quand je me déplace chez le médecin, c’est que j’ai mal et que j’ai besoin d’être soignée. Vite. Or, en Allemagne, on m’a déjà demandé de rentrer chez moi boire de la tisane, de prendre un bain aux huiles essentielles, de tremper un linge dans du bouillon de poule et de me l’enrouler autour du cou, de me faire des cataplasmes de je ne sais quelle plante et de sucer des bonbons à la sauge. Quand je dis « on », c’est en partie le corps médical. Alors que moi, ce que je voulais, c’était un traitement de cheval digne de ce nom.

 

Je m’attendais au pire…et j’ai eu le meilleur…enfin presque.

 

J’ai réussi à avoir un rendez-vous, je ne sais par quel miracle, puisque ce cabinet pédiatrique ne prend plus de nouveaux patients. Il faut dire que j’ai lourdement légèrement insisté, rapport au fait que le thermomètre avait flirté avec les 40° pendant la nuit et que Loulou gémissait de douleur.

 

Arrivés là-bas, j’ai constaté qu’il y avait deux salles d’attente, une pour les enfants contagieux et une pour les enfants non contagieux. Pas mal, ça évite de se choper un virus alors qu’on venait faire un simple certificat médical… Ensuite, sans trop attendre, une secrétaire médicale (qui d’ailleurs fait bien plus que prendre les rendez-vous, mais est à mi-chemin entre une infirmière et une assistante) nous a guidés dans une salle de préparation. Là, Loulou a été pesé et mesuré…sans le déshabiller, ce qui est quand même bien confortable pour un bébé et ce n’est pas les quelques grammes de vêtements en plus qui font la différence. En plus, comme Loulou tient debout, on ne lui a pas infligé le supplice de la toise allongé (« ça va, madame, vous lui collez bien le haut du crâne vers le haut…bon, je vais pouvoir l’écarteler lui tirer la jambe vers le bas »), mais on l’a mesuré debout. En plus, super pro, comme il toussait, l’assistante lui a aussi mesuré la saturation en oxygène.

 

Nous sommes entrés sans plus attendre dans la salle de consultation de la pédiatre, qui m’a fait asseoir avec mon bébé sur les genoux, face à moi. Tout l’examen s’est fait comme ça, Loulou était collé à moi, on ne l’a pas déshabillé (En France, quelque soit le pédiatre à qui j’ai eu affaire –et j’en ai vus !-, mes enfants étaient entièrement déshabillés pour l’examen) et on ne l’a pas forcé à rester allongé sur une table d’examen, avec seulement le droit de me tenir la main…

 

Et comme Loulou a été très courageux (bon, en vrai, il a hurlé tout le temps, même avec toutes les précautions prises…) il a eu le droit de piocher un petit cadeau dans une boite remplie de petits jouets. Il a même pu prendre deux petites voitures…donc des larmes séchées deux fois plus vite !

 

Et pour ce qui est de la prescription, j’ai eu une ordonnance pour des antibios (rarissime en Allemagne !)…mais avant de commencer les antibios, elle m’a dit de lui donner un traitement homéopathique pendant 24 heures, avec en général de bonnes chances de guérison sans avoir nécessairement recours aux antibios… et contre la douleur, de l’ibuprofène (j’ai même eu le choix dans le parfum du sirop ! Fraise ou orange Loulou ? Allez, fraise !).

 

Bref, j’ai trouvé la prise en charge très pointue, très professionnelle (on m’a demandé d’indiquer des renseignements sur un formulaire et il y avait des questions auxquelles j’étais incapable de répondre, genre le PH du cordon à la naissance ???!) et également très organisée (pesée et mesures effectuées par une assistante avant la consult’)…mais surtout très humaine, parce que nos petits bouts ne sont pas des patients comme les autres !

J’ai toujours été satisfaite de mes pédiatres en France, mais leurs pratiques sont bien éloignées de ce que j’ai vu ici en Allemagne et qui relève d’une toute autre approche de l’enfant, dont on prend bien plus en compte les besoins et les spécificités.   

 

Edit : Bon, ces quelques lignes un jour après avoir rédigé l’article. Nous avons dû passer quasiment immédiatement aux antibios parce que l’homéo n’avait pas suffi .. ;Loulou est grimpé à 40°3 hier et j’ai pas mal flippé…Du coup, j’en ai un peu voulu à la pédiatre d’avoir différé le traitement par antibios, mais sur le coup, j’étais quand même d’accord pour ne pas recourir immédiatement aux antibiotiques.

 

Allez, pour la route, et parce qu’il est question de prise de médicaments, un article hilarant de Caroline sur ce sujet !

 

Edit 2 : En France, quand on prend les antibios, c’est matin-midi-soir…ici, c’est toutes les 6 heures… Elle m’a expliqué qu’il vaut mieux donner des petites quantités que l’enfant aura moins de mal à ingurgiter, mais plus régulièrement, plutôt que de grosses quantités que l’enfant recrachera partiellement. Soit, j’entends cet argument (qui met encore une fois le bien-être de l’enfant au premier plan !), mais ça veut dire pour les parents dudit enfant qu’il faut prévoir un petit réveil à 5heures du matin de derrière les fagots. Chouette, comme au bon vieux temps des tétées nocturnes… (et je cache ma joie).

 

Edit 3: prochains billets interculturels que je prévois d'écrire: le jardin d'enfants allemand / le parc / la poussette / le vélo / le goûter... Voilà, plus qu'à trouver le temps de les écrire. Hum... à suivre !

 

Photo: S. Hofschlaeger  / pixelio.de

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mary 24/10/2011 13:36


ils ont de la place les médecins chez toi pour avoir deux salles d'attente...ici si elle a plus d'une heure de retard soit 4 patients en attente soit t'es debout soit tu attends assis dans les
escaliers...
en tout cas j'aime beaucoup l'apporche sans déshabillage.

j'espère que ton loulou va mieux


C-cilou 24/10/2011 23:09



c'est vrai que c'est un grand cabinet, avec 3 médecins. Mais en même temps, à Rennes, on était aussi dans un cabinet avec 5 pédiatres et deux salles d'attentes, mais pas distinctes enfants
contagieux ou pas...


PS: ça me fait plaisir de te voir par ici !



Mme Déjantée 22/10/2011 16:42


Très intéressant billet... je comprends mieux les réticences et étonnement de nos amis allemands vivant en France...
J'espère aussi que tes réflexions interculturelles te donneront peut être l'occasion de quelques lectures...histoire de te revoir parmi nous pour les Vendredis Intellos?? ;)


C-cilou 24/10/2011 23:06



oui les VI je compte bien m'y remttre mais comme j epublie beaucoup moins souvent pour tout un tas de raisons, en général, j'arrive au jeudi et je me dis m.... c'est demain vendredi...tant mis,
ça sera pour la semaine prochaine !  Mais j'ai bien envie de faire un petit article en réponse à celui de MMPS sur ces pauvres mères allemandes martyres. Oui, c'est vrai...mais pas
seulement.


Sinon félicitations...mais je dois dire que 5 loulous...t'es vraiment grave déjantée.



G. de Berlin 17/10/2011 23:24


C'est trop drôle, j'ai le même épisode à l'envers: on revient d'une semaine de vacances en France, pendant laquelle le fiston est tombé malade (son habituelle bronchite avec un peu de fièvre).
J'ai été littéralement choquée lorsque le pédiatre m'a demandé de déshabiller Y. complètement (jusqu'au slip), qu'il m'a même rappelé à l'ordre pour que j'enlève aussi les chaussettes! Quel est
l'intérêt de la nudité totale pour écouter les bronches?
puis doublement choquée lorsqu'il a prescrit des antibiotiques, alors qu'il venait de diagnostiquer que les bronches n'étaient pas trop prises...
puis triplement choquée quand il m'a pris 50 euros pour tout ça (en Allemagne les visites pour enfants sont gratuites).
A bientôt, maintenant que tu es de retour ici!


C-cilou 20/10/2011 21:20



je suis bien contente que tu abondes dans ce sens...comme il y a eu dans les commentaires quelques témoignanges de pédiatres qui ne procèdaient pas comme ça, je me suis demandée si le/ les mien/s
n'étaient pas dansle genre grave vieille école...


On se voit bientôt? Je suis quasiment libre tout le temps !



Sofiso 11/10/2011 11:23


Tout ce que tu écris donne (presque) envie de tester ce genre de cabinet (même si c'est plutôt le genre d'endroit où on n'a pas envie d'aller !).
Je rejoins les autres comms qui soulignent la super idée de la double salle d'attente parce que je me suis fait la réflexion hier en amenant mon doudou chez le doc (pour une conjonctivite sur une
plage horaire sans rdv) que c'était con de risquer de lui faire chopper autre chose en attendant mais bon, je n'avais pas trop le choix...

J'espère que depuis samedi, ton Loulou va mieux en tout cas ?!


phypa 09/10/2011 11:38


Oui en effet des pratiques dont certains de nos médecins pourraient s'inspirer.
J'ai déjà vu un respect de l'enfant similaire dans un service pédiatrique hospitalier.
Je crois aussi que le déshabillage souvent imposé au patient est dans certains cas plus un genre d'acte de pouvoir qu'une réelle nécessité.
Cela dit le recours systématique au médicament est très culturellement français, avec la dèpendance aux labos pharmaceutiques... il y a peut-être là aussi à prendre chez nos voisins allemand où la
phytothérapie n'est pas un exercice illégal de la médecine Bon dimanche


C-cilou 09/10/2011 22:35



c'est vrai que le recours aux médicaments est très français. Ici, une ordonnance comporte en général un seul médicament. En France c'est souvent 4-5. Ici, quand tu as mal au ventre, tu prends une
tisane de fenouil, en France, tu prends un spasfon. Et quand tu as une grippe, on te dit que ça dure 7 jours  en consultant le médecin...et une semaine sans le consulter ! Mais moi je suis
encore très française, je trouve ça rassurant de consulter, d'être prise en charge, d'avoir quelqu'un qui réflechit à une façon de soigner ma douleur... Je consulte même pour une gastro, parfois
!



  • : C-cilou et ses loulous
  • C-cilou et ses loulous
  • : Des trucs de Mamans..mais pas seulement !
  • Contact

Soit dit en passant

Je suis de retour... ou pas.

 

 

Rechercher

C'est qui C-cilou?

 

Maman de deux Loulous (4 ans et 20 mois), prof en congé parental, mariée à Monsieur C-cilou.

Je blogue pour répondre à une irrésistible envie de de décrire le quotidien, pour lui donner plus de saveur, le rendre plus rigolo et doux, comme un ourson haribo...et éviter que ma mémoire ne se vide à la vitesse d'un paquet de bonbons ! Je blogue pour prendre du temps pour moi, pour me poser, réfléchir, comprendre, partager.

Depuis Septembre 2011, nous vivons à Berlin (oui, oui, en Allemagne).

Me contacter

C_cilou_loulous@yahoo.fr

je suis une maman bambinou

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez C-cilou sur Hellocoton

Bannière

Photos (de gauche à droite) © Tom Kleiner © Utaaah © Klaus Gerhardt

pixelio.de