Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 09:36

 

f2c11f1ee3d0e11d603bCela fait deux mois maintenant que nous avons quitté Berlin, pour une nouvelle étape, une nouvelle ville.



De nouvelles habitudes à installer, de nouveaux repères à prendre, de nouveaux liens à créer.



Cela fait deux mois que je suis rentrée de Berlin et pourtant:



- Je continue d'attendre au passage piéton quand le petit bonhomme est rouge... Et quand j'ose m'aventuer de l'autre côté de la rue alors que c'est rouge, j'ai l'impression d'être le mal incarné !



- Mes Loulous regardent tous les soirs un épisode du Sandmännchen.



- On continue de dire qu'on va au "Spielplatz" quand on va au parc / square / à l'aire de jeux / au toboggan du coin. C'est vrai quoi, il n'y a pas de mot vraiment adapté en français...



- Nous n'avons pas racheté de Pom'Pots, dont mes enfants ont oublié jusqu'à l'existence. Maintenant, on leur donne des belles boîtes à goûter avec des morceaux de fruits frais dedans.



- J'aimerais bien rester un peu à la crèche, le soir, quand je viens chercher mon Loulou. Jouer avec lui dans son lieu familier, comme je le faisais avec ma Louloute dans son jardin d'enfants à Berlin. Mais ce n'est pas vraiment prévu comme cela...et pourtant c'est une crèche franco-allemande.



- Mon fils est le seul à porter des chaussettes antidarépantes à la crèche.



- Ma fille est la seule enfant de son âge à déjà savoir faire du vélo.



- Nos enfants sont les seuls à déambuler en claquettes à la piscine. Et pour ça aussi, on utilise le terme allemand. "T'as mis tes Badelatschen?"



- Je marche sur les pelouses des espaces verts et me rends compte un peu trop tard que j'avais zappé la pancarte "Nos pelouses centenaires sont réservées aux petits oiseaux"Ce n'est pas à Berlin qu'on verrait ça...



- Je truffe mes phrases de petits mots, genre "los" (on y va!) ou "komm" (viens!) ou "HophopHop" quand je m'adresse à mes Loulous.



"Völlig eingedeutscht"... complètement germanisés !

Bon, cela dit, on n'en est quand même pas à donner de la tisane à boire à nos Loulous ou à les sortir dehors par tous les temps sous prétexte qu'il faut aller au "frische Luft" (prendre l'air). Mais quand même, la vie allemande, par certains aspects nous manque un peu...



Enfin, je ne suis que moyennement dépaysée car dans notre nouvelle ville, tous les Spielplätze ont du sable par terre. Pour ma plus grande joie (arrrgghhhhhhhhhh!). Manqueraient plus que la municipalité importe la pompe à eau...

15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 08:28

 

473350 web R K B by Harald Wanetschka pixelio.deSur la blogosphère, on trouve de tout. Beaucoup de tout. Tout et rien.

Tous les jours, de nouveaux blogs ouvrent, d'autres ferment.

Difficile de suivre. Difficile d'augmenter son temps de lecture bloguesque.

Alors il faut faire des choix. Découvrir...et repartir. Suivre...puis se lasser. Cliquer...et rester.

 

En tant que lectrice de blog ne veux pas privilégier la quantité au détriment de la qualité.

Je trouve que je consacre trop suffisamment de temps à surfer sur des blogs, alors hors de question de m'attarder si quelque chose me chagrine. Je suis intransigeante.

 

Alors, qu'est ce qui me fait fuir, au juste?

 

1. Les fautes d'orthographe. Je ne parle pas des fautes de frappe, que je sais distinguer. Ou des fautes d'étourderie: je suis la première à en faire. Je parle des fautes d'accord, des confusions entre infinitif et participe-passé et autres coquilles qui entravent la lecture. La Toile est à tout le monde et le web 2.0 a permis à tout un chacun de prendre la parole, de s'emparer du clavier pour s'exprimer. Je trouve ça vraiment chouette. Mais je pense que cela ne doit pas se faire au mépris des règles d'orthographe communes à tous. Idem pour la typographie hésitante, les espaces avant les virgules ou après les apostrophes... En revanche j'aime les blogs à l'orthographe soignée, au vocabulaire châtié...Cela renforce le plaisir de lecture.

 

2. La pub. Trop de pub tue le blog. Je ne veux pas lancer de polémique, notamment parce que j'en fais aussi (très peu, je n'ai qu'un seul partenaire fixe) et parce que je comprends les justifications que chaque blogueuse peut fournir et respecte leur absolue liberté de choix. Mais moi, en tant que lectrice, ça me fait fuir. Voir que sur 5 articles publiés dans une semaine, 3 sont des billets sponsos, des tests ou des concours, forcément, ça lasse. Je ne râle jamais, je respecte l'auteur du blog et ses choix, mais je m'en vais, sur la pointe des pieds.

 

3. Les tics de langage. Genre kikou. Genre merki. Genre "toussa". Au début, "toussa", ça me faisait sourire. Puis je me suis dit que ça devenait un peu lourd et répétitif. Puis ça a fini par mon gonfler. J'ai sans doute mes propres gimmicks...mais je reconnais que je suis relativement intolérante quand j'en trouve chez les autres et qu'ils s'avèrent sans "plus-value". Le pire, pour moi, c'est le "juste"...mais je vous en avais déjà parlé il y a fort longtemps . Je sais, je suis une psychopathe de la langue française. A tendance psychorigide.

 

3. Les billets à la chaîne. Il me faut du temps, moi, pour apprécier. Je n'aime pas être "bombardée" de billets. Un par jour, c'est très bien, pour celles qui y arrivent. Quand je n'arrive pas à suivre, je ne m'en prends qu'à moi. Mais au-delà, je pense que la qualité en pâtit indéniablement. Moi j'aime bien les articles longs. En écrire et en lire. Mais publier 10 lignes le soir, alors qu'on a déjà publié le matin...je ne suis pas sûre que cela soit uniquement à mettre sur le compte d'une inspiration débordante...

 

4. La vulgarité. Certaines maîtrisent le style trash à merveille. Mais chez elles, aucune improvisation. Les mots sont pesés, dosés, bien trouvés. Chez d'autres, l'effet produit est beaucoup plus grossier, lourd, lassant.

 

5. Les dérives "forum". Les surnoms nunuches pour les enfants (bon, OK, les miens s'appellent les Loulous, ce n'est pas super « classe » mais c'est somme toute assez passe-partout.), les "zhom" et autres "gygy". De même, certains commentaires (pas chez moi, mes lectrices/ lecteurs ont toujours des commentaires constructifs, qui m'apportent quelque chose...) ont autant de contenu qu'un smiley qui agite vigoureusement sa pancarte LOL.

 

Bon, j'espère ne pas paraître sectaire. C'est mon premier article un peu "polémique", il faut un début à tout.

Chaque blog a, à mon sens, droit de cité sur cette immense blogosphère. Chaque blog est susceptible d'apporter quelque chose à des lecteurs, et surtout (c'est primordial) à son auteur.

Ce sont là MES critères personnels, ils n'engagent que moi... et croyez moi, des blogs répondant à ma rigidité mes exigences, j'en trouve quand même plein. C'est donc signe que la blogosphère se porte bien !

 

  Photo:

 

©Harald Wanetschka  / pixelio.de

 

14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 08:33

 

442916_web_R_K_by_Christian-Seidel_pixelio.de.jpgSi j'étais une vraie blogueuse...

 

- Je publierais quotidiennement

- J'aurais un nom de domaine rien qu'à moi

- J'aurais fait refaire le design de mon blog par une graphiste de renom

- Je serais de tous les rendez-vous: les lundis chez unetelle, les mardis chez uneautre, les mercredis etc.

- Je participerais à tous les concours organisés ici et là

- J'aurais une page Facebook pour mon blog...

- ... et surtout un compte Twitter, sur lequel je raconterais ma vie avec des tas de # et de sigles (NSFW, LT, RT, FF...)

- Je n'aurais pas eu besoin de faire une recherche Google pour voir comment s'orthographie le mot "Twitter" (Tweeter? Twiter?) pour l'écrire dans ce billet (# payetahonte)

- Mon premier geste de beauté du matin serait d'ouvrir Hellocoton et de distribuer des petits ♥ partout

- ... et de dégainer mon IPhone pour prendre en photo mon joli mug de thé, histoire de mettre en peu en scène mon quotidien

- Je ne publierais plus que des photos instagram sur mon blog, parce que ça rend la vie plus jolie

- Je ne lirais pas que des blogs de ma catégorie, mais aussi des blogs beauté ou mode

- J'oserais commenter chez "les Grandes", comme Pensées de ronde ou Mamans Testent.

- Je serais inscrite sur Ebuzzing et sur Wikio

- J'aurais des tas d'abonnées sur Hellocoton et j'organiserais un concours pour récompenser le 500ème.

- J'en aurais parfois marre de mon blog et je voudrais arrêter. Forcément, on se lasse...

- Je serais douée de mes mains et aimerais le DIY (au choix, option couture ou tricot) et/ou la cuisine

- J'aurais un Mac avec une pochette en tricot ou en liberty achetée sur Etsy

- J'aurais un super appareil photo reflex, mais je ne m'en servirais jamais, parce que j'aurais toujours mon Iphone sous la main

- Je serais de mauvaise humeur les jours où Over-Blog rame ou ceux où l'on ne peut pas commenter sur Wordpress



Non, vraiment, je ne suis pas une vraie blogueuse. Moi je suis une blogueuse du dimanche, ascendant dilettante.

Ça me va très bien...

Et mon mari et mes enfants me disent merci !



13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 09:12

 

Voilà le troisième volet de cette série spéciale, avec cette fois, quelques "curiosités" de mon quartier (un bien grand mot peut-être pour désigner deux-trois choses dignes d'intérêt ou qui ont retenu mon attention...). On y va?

 

Photo-050.jpg

 

Les jolies pancartes de rue. Elles sont partout pareilles à Berlin, mais si j'ai pris en photo ces deux-là, c'est parce que ce coin de rue est vraiment très joli, surtout la Handjerystr. , une rue très verte et assez étroite pour Berlin et qui compte même plusieurs maisons individuelles (assez cossues), chose assez rare dans une métropole comme Berlin.

 

Photo-031.jpg

Derrière ce portail se trouve un cimetière. Un cimétière allemand est déjà, en soi, quelque chose d'assez particulier pour un Français parce que ces lieux sont des lieux de promenade, des parcs publics comme d'autres, où l'on vient manger son sandwich à midi et admirer la verdure et le calme. Ce ne sont pas des endroits aussi tristes et dépouillés qu'en France.

Par ailleurs, ce cimetière de Friedenau présente la particularité supplémentaire d'être celui où sont enterrés Marlene Dietrich et Helmut Newton.

 

Photo-041-copie-1.jpg

 

En allemand, "coiffeur" se dit "Friseur"...mais les Allemands adorent les mots français qui fleurent bon le romantisme et l'art de vivre à la française (enfin, tel qu'ils se le répresentent...) et il est de bon ton d'utiliser ici et là des mots dans la langue de Molière, comme ce coiffeur, qui a voulu se démarquer et signifier à la clientèle potentielle que chez lui, c'est le temple du chic. (Mais je me demande si "Coiffeur" n'est pas une variante berlinoise de Friseur, venant de l'influence des Huguenots sur la langue allemande...)

Photo-043.jpg

Un vrai cinéma de quartier. On y passait "Barbara", un film superbe sur l'ex RDA et aussi "Intouchables" (Ziemlich beste Freunde), qui a fait aussi un carton outre-Rhin.

 

Photo-077.jpg

Un "Spielplatz"...square, aire de jeux, parc, un peu tout ça ! A Berlin, pas de Spielplatz sans sable au sol et sans structure de jeux en bois de 3 mètres de haut. Celui du Perelsplatz ne déroge pas à la règle et compte également un immense train en bois qui n'a pas laissé insensible mon Loulou, fan de locomotives.

 

Photo 047

A Berlin, la moindre motte de terre est investie par les résidents des immeubles voisins, en mal de verdure. C'est à qui y plantera les plus jolies pensées (ce sont des penses, non?) et autres fleurettes. Parfois ils y ajoutent des petites décorations, des petits moulins à vent, des mini-palissades...

Par contre, les espaces verts officiels ne sont pas bien entretenus du tout...par manque d'argent, Berlin étant une ville pauvre ("pauvre, mais sexy" a dit un jour Klaus Wowereit, le maire de la ville)

 

Photo-076.jpg

De magnifiques rhododendrons...

 

Photo-079.jpg

 

Reconnaissons-le: Friedenau n'est pas à proprement parler le quartier symbole de la jeunesse mouvementé et de l'agitation estudiantine...C'est même plutôt un quartier bourgeois. Mais quand on y regarde de près, on voit quand même des autocollants 'Atomkraft, nein Danke", qui nous transportent immédiatement dans les années 70, quand les routes allemandes étaient peuplées de mini-bus Volkswagen remplis de hippies. "Friedenau Power"?

 

Photo-020-copie-1.jpg

 

Pour finir en beauté, voici une (mauvaise) photo de la Rüdesheimer Platz, à en gros 30 secondes de chez moi. Tous les étés, sur cette place, a lieu la "Weinfest", la fête du vin. Des vignerons du Sud de l'Allemagne viennent tous les soirs y présenter leurs vins. On achète un verre ou une bouteille et on s'installe à l'une des tables sur la place pou y déguster le repas que l'on a apporté. Quand il fait beau la place est prise d'assaut et on se rabat donc sur les bancs et les murets en contrebas de la terrasse officielle, autour de la fontaine. On sort les couvertures à pique nique (nous avons maintenant la notre -cf. supra- summum de la germanitude), les pliants, la vaisselle en plastique, les saladiers et on regarde le soleil se coucher...  J'ADORE !

Photo 021

 

Voilà, la petite promenade berlinoise est terminée. J'espère que cela vous a plu (et ne venez plus me rebattre les oreilles avec Prenzlauerberg)

11 août 2012 6 11 /08 /août /2012 10:22

 

Voici donc la suite. Après les photos des jolies maisons de Friedenau, je vous montre quelques photos des endroits que j'affectionne dans mon quartier et je vous livre en exclusivité mes bonnes adresses.

 

Photo-035-copie-1.jpg

 

Café "Glückgriff"...un jolie café avec une mezzanine, des vieux meubles, des gâteaux bio et des petites citations sur le bonheur que l'on est invités à tirer au sort (d'où le nom). Südwestkorso 8a

Si c'était ça, le bonheur berlinois? A moins que ce ne soit de faire une petite promenade en vélo avec un bob sur la tête...

Photo-030-copie-1.jpg

"Der Bäckermann", une super boulangerie où l'on peut aussi prendre un café en terrasse sur une chaise recouverte d'une peau de mouton...(Südwestkorso 9)

Remarquez les petits bonhommes des feux piétons. Autrefois, ils n'existaient qu'en RDA et les gens y étaient très attachés. Après la réunification, les gens vivant à l'Est se sont battus pour garder leur Ampelmann et ont gagné. Du coup, il y en a dans toute la ville, comme ici (alors qu'on est à l'Ouest) et ils sont devenus un peu le symbole de Berlin.

On peut même les déguster un biscuits dans cette fameuse boulangerie (cf. ci-dessous, on admire au passage l'assiette que ma fille a réalisé de ses blanches mains).

 

Photo-040-copie-1.jpg

 

 

Photo-038.jpg

 

Magasin de jouets, vêtements, meubles et autres jolies choses. C'est simple, si je vous ai offert un cadeau de naissance ces derniers temps, il y a de fortes chances pour que je l'aie acheté ici ! (südwestkorso 70)

Photo-042.jpg

"Süsskramdealer" (littéralement: le dealer de sucreries). Un lieu de perdition, o l'on trouve également de la jolie vaisselle et des moutardes diverses et variées. Varziner Str.

 

Photo-048.jpg

 

Nelly Karlson (aus gutem Hause)

Isoldestr. 5

Des vêtements d'occasion pour enfants et futures mamans, super chic et de bon goût.

 

Photo-075.jpg

Cremer+Cremer

MA boutique de déco fétiche. Même chose que supra (Warenhaus Bouchon & south): il y a de fortes chances pour que le cadeau d'anniversaire que je vous ai offert vienne de là. (Mais pourquoi personne ne m'offre jamais des cadeaux qui viennent de làààààààà... snif). Handjerystr. 82

 

Photo-080.jpg

Le meilleur Chai-Latte de la ville se trouve ici ! Chez Lula Deli deluxe (Hedwigstr. 1), on trouve aussi des gâteaux, des tartes (aaah, la tarte abricots-amandes), du Schorle pomme-rhubarbe-banane et du masking tape. Le petit-déj est un régal (si j'étais cap', je dirais même  qu'il est "juste à tomber"). C'est cher, mais si vous vouliez un truc bon marché, fallait aller prendre un café près de Bahnhof-Zoo...

 

Photo-084.jpg

 

Froschkönig...le magasin qui transforme tous les enfants en princes et en princesses tellement les vêtements y sont beaux. J'y ai trouvé les super chaussettes anti-dérapantes motif "pirate" qui font de moi une mère parfaite la reine des Krabbelgruppen. (Schmargendorfer Str. 5)

Photo-089.jpg

Photo-088.jpg

Spielplatz: le magasin de jouets qui me fournit en cadeaux d'anniversaire pour les copines de ma fille ! Une vraie caverne d'ali-baba avec un coin libraire pour enfants. (Schmargendorfer Str.)

 

Voilà, c'est fini pour aujourd'hui, mais si vous êtes sages, je vous montrerai quelques perles et "curiosités" de mon petit coin de bonheur.

9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 21:29

 

Si j'en crois les articles qui fleurissent sur les blogs féminins, Berlin est très à la mode en ce moment.

Cela tombe bien, j'ai la chance d'y habiter (pour exactement 7 jours encore!).

J'ai bien envie de vous inviter à découvrir mon quartier. Loin des circuits touristiques habituels. Et de ceux que certaines croient "inhabituels" mais qui ne sont pas moins des pièges repaires à touristes fashion-bobo, qui fabriquent du rêve berlinois dans des décors qui perdent chaque jour un peu plus d'authenticité.

Ici point de Prenzlauerberg, de Mitte ou de Friedrichshain. Pas de landaux vintage. Pas de gens beaux et branchés qui sirotent leur Bionade et dégustent leurs gaufres végétariennes à toute heure de la journée, lunettes de créateur vissées sur le nez pour cacher les cernes dûes aux nuits un peu trop courtes. point de berlinitude.

Ici c'est la vraie vie, les vrais gens, ceux qui parlent avec l'accent (qui disent ick et jut). Pas d'étudiants Erasmus en goguette, pas d'enfants aux vêtements tricotés si stylés.

Ici, c'est Friedenau, c'est mon havre de paix...et je suis bien contente qu'il ne figure dans aucun guide touristique.

 

Mais parce que j'aime partager et que je vous le promets depuis longtemps, voici une petite promenade dans mon Kiez.



Tout d'abord, quelques photos des jolies maisons...qu'on dirait décorées par un pâtissier...


Photo 046

Photo 033

 

Photo 039

Photo 040Photo 051

Photo 071

Photo 072

 

Deuxième épisode de cette série de photos, bientôt, avec cette fois-ci, mes bonnes adresses et quelques "curiosités" de mon Kiez bien-aimé. (En vrai, j'habite Wilmersdorf, mais au coin de ma rue commence Friedenau, donc on n'a qu'à dire que c'est chez moi aussi...!)

 

Photos prises sur:

Südwestkorso

Mainauerstr.

Isoldestr.

Handjerystr.

24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 14:01

179550_web_R_K_by_Claudia-Brefeld_pixelio.de.jpgEn vitesse (parce que là, dans deux minutes, je suis réquisionnée pour jouer à Blanche-Neige avec vous-savez-qui) un petit billet pour me dire que vous-savez-qui mon petit papillon est revenu !

La classe verte s'est bien passée, il a fait un temps superbe, ils se sont baignés dans un lac...et le reste, je ne sais pas parce que les enfants racontent si (trop!) peu. Je l'ai récupéree crevée, le cheveu plat (les éducatrices ne savent visiblement pas comment entretenir un cheveu bouclé! ...et ne maîtrisent pas la technique du "froissé de chevelure avec serviette au sortir de la douche"), la bouche sale, le doudou crasseux...mais heureuse.

J'ai eu de la chance parce qu'à la base, je ne pouvais pas aller la chercher, mais finalement, j'ai eu fini plus tôt que prévu ce que j'avais à faire et j'ai courru pour prendre le S-Bahn et le bus et arriver à temps pour la serrer dans mes bras. Que c'était bon !

Elle a tout de suite demandé où était son petit frère (il est arrivé avec son papa 5 minutes après) et à quoi il avait joué pendant son absence etc. Par contre, Loulou a été beaucoup moins enthousiaste de retrouver la soeur, après 4 jours de bonheur avec maman et papa rien que pour lui (le bougre nous a réveillés à 6 heures tous les jours et n'a quasiment pas fait de sieste) (moi qui pensait que ce serait plus cool avec un seul enfant, c'est rapé), où il a vraiment rayonné, le sourire aux lèvres en permanence...il l'a eu un peu dure de voir sa soeur débarquer. Il a reufé qu'elle l'approche, qu'elle lui parle, qu'elle le touche. Il était grognon, n'a rien mangé à midi et pleurait pour un rien. On l'a couché...mais il n'était sans doute pas fatigué...mais vraiment dépassé par ses sentiments et la surprise de revoir sa soeur. Voire un peu jaloux. Alors il a été bouder dans son lit et s'est rapidement endormi. Nous verrons ce que nous réservera le réveil de la sieste, hum.

 

Voilà, sinon ces 4 jours m'ont permis de prendre en photo mon Kiez (quartier) sous tous les angles et je compte vous faire une petite présentation de Mein Berlin ♥ dès que possible !

 

Photo

© Claudia Brefeld pixelio.de

Published by C-cilou - dans Ma vie de maman
commenter cet article
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 14:15

 

459163_web_R_K_B_by_Chris-Walch_pixelio.de.jpgMon cœur de maman est gros ce matin. Et pourtant, je pensais que ça allait se passer sans problèmes et que la joie de voir ma fille partir en classe verte avec sa Kita allait l'emporter sur la mélancolie.

Cela s'est effectivement passé sans problèmes, pas de larmes de la part de ma Louloute, toute heureuse de passer du temps avec ses meilleures copines...mais moi, sur le chemin du retour, en la quittant, j'avais une boule dans la gorge.


Comme un fait exprès, juste avant leur départ en voyage, les enfants de la Kita ont libéré les papillons qu'ils élevaient depuis quelques jours, du stade de chenille, puis chrysalide, au stade de papillon. Hasard de calendrier tout simplement, mais je n'ai pas pu m'empêcher de penser que mon petit papillon à moi (qui portait justement ce jour-là un T-shirt avec un papillon dessus...ça ne s'invente pas !) s'envolait aussi pour quelques jours.

Je suis sûre que ça se passera bien. J'ai une confiance absolue en l'équipe d'éducatrice qui les accompagne. En plus Louloute n'a quasiment plus de problèmes pour se faire comprendre en allemand et qui plus est, ils ne sont que 7 enfants pour 3 éducatrices. Les conditions de séjour sont donc optimales.


Mais je ne peux m'empêcher de penser qu'elle est encore toute petite, qu'elle aura peut-être du chagrin ce soir en pensant qu'elle n'aura pas sa petite chanson, son petit verre d'eau, sa petite lumière sur le pallier. Qu'elle sera peut-être désemparée quand elle ne trouvera pas son maillot de bain dans la valise (et pour cause, je l'ai oublié. Honte sur moi). Je ne peux pas m'empêcher de me voir 25 ans plus tôt, pleurant sur mon lit à l'internat (j'ai été interne en CM1 et CM2) parce que j'avais oublié le pochon en tissu qui me servait de sac à linge sale.

Et pourtant, tout laisse penser que cela va bien se passer. Ma Louloute se fait une joie de partir, elle a préparé sa petite valise avec entrain et n'avait eu aucune hésitation ni appréhension quand nous lui avons annoncé pour la première fois qu'elle allait partir 4 jours avec sa Kita. Deux jours avant le départ, elle m'a dit, avec des trémolos dans la voix "Oh, mais je vais bientôt devoir me séparer de mes....poupées!" (moi qui pensait qu'elle allait dire "de mes parents" , je m'apprêtais à lui répondre "...dans mes bras ma puce d'amour" Raté! Tant mieux d'ailleurs!).


Et en plus, ses capacités d'adaptation n'ont pas fini de nous épater. Depuis qu'elle est bébé, nous la trimbalons au gré de nos déménagements, d’appartements en maisons, de crèche en nounou (2 crèches et 2 nounous en 2 ans et demi...). Après son année de petite section, voilà que nous lui faisions connaître un déracinement déménagement à l'étranger. Une langue inconnue, une ville inconnue, une vie inconnue. De nouveaux amis, de nouveaux points de repères à acquérir...et voilà qu'il nous faut repartir dans l'autre sens, pour la France, mais dans une nouvelle ville, encore (nous ne rentrons pas encore dans notre ancienne ville.. un petit détour est une fois de plus au programme, eh oui!). En mars, nous avons passé un mois à Varsovie et elle est allée à l'école (française) avec bonheur et comme si de rien n'était, comme si elle n'avait connu que ça depuis toujours. Oui, nous lui en faisons voir à notre Louloute. Voir de toutes les couleurs. Voir du pays.

Et à chaque fois, jamais elle ne se plaint, jamais elle ne conteste. Elle s'adapte avec le plus grand naturel et elle m'épate.


 

Quand mon petit papillon reviendra, je suis sûre que je serai encore impressionnée par ses prouesses.

Vivement jeudi.

 

 

©Chris Walch  / pixelio.de

Published by C-cilou - dans Ma vie de maman
commenter cet article
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 17:35

 

A 23 mois, mon baby n'est pas encore propre (normal). Il met donc encore des bodies, logique. Je me fournis souvent chez la marque au petit navire (rien à voir avec le thon, mais vous voyez de quoi je parle!).

Mais j'ai eu envie d'essayer d'autres formes, d'autres matières et Bambinou m'a offert trois bodies de mon choix pour que je puisse vous en parler.

 

Le premier, mon préféré sans conteste est le Body bébé manches longues en coton bio rayé de la marque Cotton People. Le voici, porté par Loulou, mannequin bébé en herbe.

 

DSC07190

C'est un body manches longues, que j'ai choisi pour ses douces rayures fines bleu ciel, un motif que j'adore et qui me fait penser à de la layette. Et finalement, au-delà des rayures, j'aime tout... Le tissus d'abord, un coton bio, extrêmement doux, bien épais, vraiment très très confortable. J'aime aussi la large encolure, idéale même avec un grand bébé (qui bouge tout le temps quand on l'habille, par principe). J'adore ses boutons pressions solides, qui ne s'ouvrent pas au moindre mouvement et qui ne menacent pas de lâcher quand on les ouvre un peu...énergiquement. Mais ce que j'aime par-dessus tout dans ce body, c'est qu'il passe au sèche-linge... J'ai eu de mauvaises expériences de sèche-linge avec certaines marques... et pour moi, un body se doit de passer au sèche-linge. Aucune envie de passer ma vie à étendre le petit linge de mes enfants, c'est sèche-linge ou rien. Et ce body ne se contente pas de passer au SL...non, il en ressort intact, pas bouloché et surtout pas rétréci. La taille que j'ai pris est un 2 ans et Loulou est vraiment à l'aise dedans, même après plusieurs passages en machine + sèche-linge. En plus, Cotton People est une marque allemande, alors forcément j'adhère ! Existe en rose et aussi en manches courtes. Il y a également un modèle avec un motif "soleil", plus mixte. Prix: 10,80 €.

 

Pour ceux qui trouveraient ce modèle un peu "classique", il y a un autre modèle aussi, que j'ai pu tester :le Body Manches longues taupe coton bio de Minizabi.

 

DSC07191.JPG

 

DSC07194.JPGLoulou cherche l'éléphant...!

 

Là c'est le body fashion par excellence. Tellement joli qu'il est dommage de le cacher sous les vêtements et qu'il fait un super top manches longues. Un coloris taupe original (qui résiste aux lavages), une petite coupe moulante qui sied à merveille à mon Loulou et dessine les courbes de son joli bidon tout rond. Et surtout, le joli petit éléphant, mascotte de la marque Minizabi. Loulou l'aime bien, on joue à "Il est où l'éléphant?" et ça le fait marrer. Une petite réserve sur la taille: c'est aussi un 2 ans, mais il est vraiment plus ajusté que le modèle ci-dessus, avec beaucoup d'élastane. Si vous hésitez entre un 18 mois et un 24 mois, prenez le 24 mois, il ira sûrement mieux, car j'avais déjà constaté sur un autre produit que la marque Minizabi taillait un peu petit. Et le hic: il ne passe pas au sèche-linge. Mais moi je l'y mets quand même... (chut) Il existe aussi en vieux rose (j'adore!) et en bleu ciel. Et pour finir, il est important de signaler que ce body est non seulement conçu, mais aussi fabriqué en France. Prix 18,50 €.

 

Et enfin, pour ceux qui diraient: c'est bien joli, mais tout ça ce sont des bodies manches-longues et là, c'est bientôt l'été et il faudrait du manches-courtes à mon bébé... Voici donc un modèle carrément estival, le Body Débardeur en Coton Bio Blue glass All Over de la toute jeune marque la.tribbu.

 

DSC07196.JPG

 

DSC07197.JPG

 

Là, je plussois l'encolure à boutons pression sur un des deux côtés qui me facilite grandement l'enfilage (cf. supra !). Ce body taille bien comme il faut, ni trop petit ni trop large. Son originalité réside surtout dans le motif. En effet, la marque La tribbu s’inspire des peuples du monde et reprend leur histoire, leur mode de vie, pour illustrer et animer ses collections. Les enfants et leurs parents peuvent être ainsi sensibilisés et éveillés vers des environnements et des peuples différents. Avec la collection Printemps / Eté 2012 c'est  le Vietnam qui est à l'honneur, d'où les petits Bouddhas qui sont dessinés sur ce body coloré. J'aime bien, c'est assez punchy, mais je préfère quand même les modèles proposés pour les petites filles, avec un joli modèle framboise à fines bretelles qui m'aurait fait craquer du temps de Louloute. Pas de sèche-linge pour celui-ci non plus, mais il ne bouge pas quand je l'y mets. Les produits de La Tribbu sont conçus en France et fabriqués en Inde, en garantissant des conditions de travail et un salaire décents aux ouvriers qui l'élaborent. Il y a aussi plusieurs modèles de vêtements qui vont jusqu'à la taille 8 ans... donc ce n'est pas que pour les bébés. Prix 18 €

 

En ce moment, sur Bambinou, il y a d'autres modèles de bodies manches courtes soldés à -30%. Un body bio pour moins de 10 €, moi je dis bravo.

 

Merci à Bambinou, mon cher partenaire, pour ces cadeaux.

Published by C-cilou - dans Ecolo & Co
commenter cet article
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 08:16

 

522589_web_R_by_Simone-Hainz_pixelio.de.jpgC'est mon nouvel adage. J'avais déjà constaté que cela se passait toujours bien quand mes Loulous étaient invités chez des amis ou gardés chez leurs grands-parents. Mais là, le week-end dernier, nous sommes partis en week-end en amoureux et nos Loulous ont été gardés par leurs grands-parents.

Cela faisait plusieurs jours que j'étais fatiguée, que mes enfants n'étaient pas toujours « faciles », refusaient tout ce que j'imposais, pleurnichaient, se chamaillaient, bref un grand bonheur de maman. Certes, je n'ai pas des enfants à proprement parler pénibles. Mais ce sont des enfants de 4 et bientôt 2 ans, avec tout ce que cela implique, quoi. En plus, avec le jour qui se lève tôt ici (deux heures de décalage par rapport à notre maison en France) et l'absence de volets (c'est culturel), ils étaient debout très tôt le matin.

Bref, j'avais besoin de vacances (je l'avais déjà dit? ah bon?).

 

Je ne me suis pas inquiétée, je savais que ça allait bien se passer dans l'ensemble, mais j'avais un peu de compassion pour nos baby-sitter qui s'apprêtaient à vivre un WE un peu plus fatiguant que d'habitude.


Point du tout. Ils ont été a-do-rables.

Ils ont mangé comme des ogres, ont réclamé de faire la sieste (!), dormi 3 heures l'après-midi, se sont couchés le soir sans problème et à une heure raisonnable...pour se réveiller à 8h30 (!!! La même heure que nous, dans notre hôtel au bout du monde! Dé-gou-tée!).

Louloute a mis son gilet à rayures qu'elle déteste. Sans broncher.

Loulou n'a rien dit au moment d'enfiler T-shirt et short (je vous rappelle qu'il n'aime pas découvrir ses gambettes et ses petits bras).

Ils ont marché sans râler, tenu la main, posé sur les photos, dit bonjour à la dame.


Les fourbes.


Moi qui pensait que mon père allait me dire "Ah ben oui, on comprends que tu sois fatiguée, avec ce rythme. C'est pas un âge facile, pour les enfants..." Ben non. je perds toute crédibilité. A la place, il m'a dit "Des comme ça, on pourrait en garder 5!"

 

Et bien sûr, ce matin, réveil 7 heures. Cet après-midi, 1 heure de sieste seulement. Crise sur la table à langer. Chamailleries pendant que je téléphonais. Prise en flagrant délit d'escalade d'armoire. Refus de se laver les cheveux. Et j'en passe.

 

Bref, c'est à croire qu'ils se paient de ma tête !

 

Mais...

m'en fiche, moi j'ai rechargé les batteries. Je suis la zénitude personnifiée. Na !

 

 

©Simone Hainz  / pixelio.de

Published by C-cilou - dans Ma vie de maman
commenter cet article

  • : C-cilou et ses loulous
  • C-cilou et ses loulous
  • : Des trucs de Mamans..mais pas seulement !
  • Contact

Soit dit en passant

Je suis de retour... ou pas.

 

 

Rechercher

C'est qui C-cilou?

 

Maman de deux Loulous (4 ans et 20 mois), prof en congé parental, mariée à Monsieur C-cilou.

Je blogue pour répondre à une irrésistible envie de de décrire le quotidien, pour lui donner plus de saveur, le rendre plus rigolo et doux, comme un ourson haribo...et éviter que ma mémoire ne se vide à la vitesse d'un paquet de bonbons ! Je blogue pour prendre du temps pour moi, pour me poser, réfléchir, comprendre, partager.

Depuis Septembre 2011, nous vivons à Berlin (oui, oui, en Allemagne).

Me contacter

C_cilou_loulous@yahoo.fr

je suis une maman bambinou

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez C-cilou sur Hellocoton

Bannière

Photos (de gauche à droite) © Tom Kleiner © Utaaah © Klaus Gerhardt

pixelio.de